Accueil / Tic & Telecoms / Algérie Telecom prépare un emprunt obligataire pour renforcer le financement de ses projets

Algérie Telecom prépare un emprunt obligataire pour renforcer le financement de ses projets

Algérie Telecom prépare un emprunt obligataire pour renforcer le financement de ses projets

Algérie Telecom prépare un emprunt obligataire pour renforcer le financement de ses projets

Si la chute des cours du pétrole n’a pas eu un impact direct sur les finances d’Algérie Telecom, elle en a eu sur le dinar. La dévaluation de la monnaie locale a, par ricochet, pesé négativement sur les capacités financières d’Algérie Télécom, dans la réalisation de ses projets télécoms. En tant qu’invité de la chaîne Dzaîr News, le week-end dernier, Azouaou Mehmel (photo) le président directeur général de l’opérateur historique des télécommunications, a expliqué que la société allait s’endetter pour mener à bien ses travaux de modernisation et d’extension réseau.

Actuellement, Algérie Telecom est en négociations avec des banques locales pour des emprunts obligataires, a révélé Azouaou Mehmel. Pour lever le quiproquo qui pourrait découler de la réduction de la capacité financière d’Algérie Telecom à cause de la dévaluation du dinar, Azouaou Mehmel a souligné que c’est le dinar qui se porte mal et non les finances d’Algérie Telecom.

Le patron de l’opérateur historique a expliqué que «l’entreprise se porte bien. Nous réalisons chaque année un taux de croissance de 10% ». Mais dans le contexte actuel, cette croissance ne suffit plus. « Le monde s’ouvre de plus en plus sur l’internet et les nouvelles technologies de l’information. Nous avons besoin de nouveaux investissements pour concrétiser nos projets», a–t-il ajouté. D’ici la fin de l’année, Algérie Telecom annonce que 70% des infrastructures de connexion seront renouvelées.

agenceecofin.com

Aller en haut