Accueil / Développement / Alimentation : une enquête se penche sur le concentré de tomate « qualité africaine »

Alimentation : une enquête se penche sur le concentré de tomate « qualité africaine »

Alimentation : une enquête se penche sur le concentré de tomate « qualité africaine »

Dans un ouvrage intitulé « L’Empire de l’or rouge. Enquête mondiale sur la tomate d’industrie », édité chez Fayard et présenté dans le « Monde diplomatique », le journaliste Jean-Baptiste Malet passe au crible le marché du concentré de tomate. L’Afrique y apparaît comme un marché « poubelle », qui reçoit des produits de piètre qualité masqués par des emballages mensongers.

Il y avait eu, fin 2016, le scandale des carburants « qualité africaine », qui révélait comment certains négociants suisses ajoutaient des additifs toxiques au pétrole à destination de l’Afrique pour augmenter leurs marges. Dans son ouvrage L’Empire de l’or rouge. Enquête mondiale sur la tomate d’industrie, édité chez Fayard et doublé d’un article dans le Monde diplomatique, le journaliste Jean-Baptiste Malet décrit des pratiques similaires ayant cours selon lui sur le marché du concentré de tomate : en Afrique, écrit-il, les grands industriels de la tomate vendent du concentré coupé avec une grande part d’additifs, le tout dans un emballage qui n’en fait pas état.

>>Lire la suite sur jeuneafrique.com

Aller en haut