lundi 22 juillet 2019
Accueil / International / Allemagne: la restructuration tant attendue de la Deutsche Bank va coûter cher

Allemagne: la restructuration tant attendue de la Deutsche Bank va coûter cher

Allemagne: la restructuration tant attendue de la Deutsche Bank va coûter cher

La saignée était attendue. La Deutsche Bank en difficulté a annoncé ce dimanche 7 juillet les détails de sa grande restructuration, la plus importante de son histoire. L’établissement financier basé à Francfort a confirmé dans un communiqué une réduction de ses activités de banque d’investissement. Un plan de sauvetage qui va coûter cher. Plus de 7 milliards d’euros d’ici 2022 et la suppression de 18 000 postes.

La plus grande des banques privées allemandes taille dans le vif. Elle abandonne le marché des actions et le trading qui emploient un cinquième des effectifs, mais qui auraient généré des pertes de 750 millions de dollars l’an dernier. Elle tourne bien le dos à son ambition de tutoyer Lehmann Brother et Goldman Sachs.

La Deutsche Bank devra aussi se défaire de 75 milliards d’euros d’actifs non stratégiques, notamment des produits dérivés à longue échéance qu’elle transférera dans une structure ad hoc.

Au total, le plan devrait lui coûter 2.8 milliards d’euros d’ici 2022, de quoi à nouveau replonger dans le rouge après avoir dégagé un faible bénéfice en 2018. Mais c’est le prix à payer dit-elle pour retrouver la rentabilité à long terme et « sa crédibilité ».

Le PDG Christian Sewing a choisi de la recentrer sur son cœur de métier historique : le financement des entreprises et la banque de dépôt. De quoi rassurer le gouvernement allemand qui misait sur une restructuration pour sortir la grande banque de l’ornière.

Affaiblie, la banque est l’objet de convoitise. Entre ses mauvais résultats financiers et les scandales de corruption et de fraude fiscale, elle a vu sa valeur s’effondrer en bourse et ses actionnaires perdre patience après il faut dire des années difficiles qui ont suivi la crise financière de 2008.

rfi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut