jeudi 26 novembre 2020
Accueil / Finances / Allianz : « l’Afrique apparait naturellement comme un relais de croissance pour le Groupe »

Allianz : « l’Afrique apparait naturellement comme un relais de croissance pour le Groupe »

Allianz : « l’Afrique apparait naturellement comme un relais de croissance pour le Groupe »

Le Groupe Allianz est l’un des plus grands assureurs et gestionnaires de fonds au monde, avec plus de 100 millions de clients dans plus de 70  pays. Le Groupe a développé une large gamme de services et de solutions d’assurance et de gestion de fonds afin de couvrir ses clients et de les accompagner dans leurs vies professionnelles et personnelles. Présent sur le continent depuis 1912, le Groupe Allianz s’engage à offrir le meilleur de ses services à ses clients africains, il opère dans 12  pays en Afrique  et offre un large éventail de services d’assurance, allant de la micro-assurance aux grands risques d’entreprises. Allianz a pour ambition de développer ses activités en Afrique.

M.Coenraad Vrolijk, Directeur Général régional, ainsi que Nandini Wilcke, Directrice régionale de la Transformation et des Fusions-Acquisitions, ont répondu à nos questions sur la stratégie d’Allianz sur le continent.

Pourquoi avoir choisi l’Afrique comme un relais de croissance pour le Groupe ?

Coenraad Vrolijk : Le premier élément qui caractérise le potentiel du continent africain est sa croissance démographique. En effet, l’évolution démographique se poursuit en Afrique avec un doublement prévu du nombre d’habitants d’ici 2050, pour atteindre les 2,5 milliards d’habitants.

Par ailleurs, six des dix pays enregistrant les plus grandes croissances économiques au monde en 2018 sont africains (Nigéria, Ethiopie, Côte d’Ivoire, Djibouti, Sénégal et Tanzanie) selon les chiffres publiés  par la Banque mondiale.

Enfin, une augmentation du taux de pénétration des marchés d’assurance en Afrique est à prévoir, avec une moyenne autour de 1%. Les meilleurs niveaux, au Maroc ou au Kenya, ne sont qu’à 2,7% quand la moyenne en Europe est de 7%.

Ces trois facteurs cumulés nous ont convaincu du fort potentiel de développement des marchés de l’assurance sur le continent, sur lesquels le Groupe Allianz possède déjà une expertise locale. C’est pourquoi l’Afrique, au même titre que l’Asie et l’Amérique Latine, apparait naturellement comme un relais de croissance pour le Groupe.

Quelles sont vos ambitions sur le continent ?

Coenraad Vrolijk : Le Groupe Allianz est reconnu pour sa solidité financière et la qualité supérieure de ses services, faisant de lui un acteur de confiance privilégié par des millions de clients dans le monde.

Nos clients africains peuvent bénéficier de cette même fiabilité qui nous permet de les accompagner et de les protéger à chaque étape de leurs vies. Nous accompagnons non seulement les particuliers, mais aussi les entrepreneurs locaux et les PME en les aidant à maintenir la stabilité de leur activité. En tant qu’assureur panafricain, nous avons pour objectif de contribuer à l’élan économique et social dans chacun des pays dans lesquels nous sommes présents.

Notre stratégie en Afrique s’articule autour de quatre thématiques principales :

  • Repositionner Allianz sur les marchés clés, à commencer par le Maroc et le Nigéria. Allianz ambitionne également d’explorer d’autres opportunités en Afrique de l’Est et du Sud.
  • Développer nos talents africains sur le continent, avec notamment l’ouverture de hubs régionaux à Casablanca, Abidjan et Nairobi. Notre politique de ressources humaines encourage la promotion des talents locaux. Nous sommes fiers de la diversité de nos équipes et leur offrons des opportunités de développement au sein du Groupe.
  • Simplifier nos processus de souscription, de gestion et d’indemnisation, par le biais du renouvellement de nos outils informatiques. Pour ce faire, nous déployons la plateforme « Allianz Business System » qui nous permettra non seulement de gagner en productivité à travers la simplification des processus, mais aussi d’augmenter la satisfaction de nos clients grâce à des produits simplifiés et donc plus facilement appréhendables.
  • Investir durablement dans l’économie locale et les projets de développement pour participer à la pérennisation de l’activité économique.

Pouvez-vous donner plus de détails sur vos récentes fusions-acquisitions ?

Nandini Wilcke : Un des éléments clefs de notre stratégie est notre repositionnement géographique sur le continent. Ces deux dernières années, Allianz a pris des participations majoritaires dans des compagnies au Maroc et au Nigéria, qui font partie des plus grands marchés assurantiels en Afrique. Notre ambition est d’être leaders sur ces marchés, à travers le renforcement de nos capacités de distribution et l’offre de nouveaux services adaptés aux besoins de nos clients.

 1 Nandini

Nandini Wilcke : « Allianz Africa fait partie des leaders sur les marchés clefs de la zone CIMA »  

Cela se traduira non seulement par une croissance du nombre de clients pour toutes les entités impliquées, mais également par un développement accru des marchés de l’assurance desservis par chacune de ces sociétés.

Le Groupe Allianz a également acquis des participations minoritaires dans plusieurs compagnies comme :

  • AfricaRe, la plus grande compagnie de réassurance panafricaine et le plus grand réassureur en Afrique en termes de primes nettes de réassurance émises, ce qui offrira une opportunité aux sociétés acquises d’augmenter leur capacité de souscription et à AfricaRe d’atteindre de nouveaux marchés.
  • BIMA, une startup de micro-assurance leader dans les pays émergents, qui utilise la technologie mobile pour fournir des produits d’assurance et de santé abordables aux consommateurs et à leurs familles dans les marchés émergents. Ses plates-formes technologiques créent une expérience sans papier et permettent une évolutivité. Cette approche technologique est la clé de la croissance de BIMA, atteignant 31 millions d’assurés sur 10 marchés en Afrique et en Asie.
  • SafeBoda, une plateforme de taximotos qui couvre principalement l’Afrique de l’Est pour le moment, et qui fournit également des services financiers supplémentaires, des paiements et d’autres services à la demande.

Notre équipe Fusion-Acquisitions, principalement basée à Nairobi au Kenya, a coordonné l’exécution de ces opérations et a également travaillé sur l’intégration de ces nouvelles entités au Groupe Allianz. La stratégie d’Allianz Africa au niveau des fusions-acquisitions est également de créer des synergies avec ces investissements, afin de continuer à offrir une large gamme de services à nos clients, allant des produits de micro-assurance digitale à la couverture des larges risques professionnels.

Pourquoi Allianz a cédé 5 de ses filiales au Groupe SUNU ? Est-ce un changement de stratégie ?

Coenraad Vrolijk : Allianz Africa a cédé ses participations dans ses cinq filiales faisant partie de la zone CIMA au Bénin, Burkina Faso (Vie et Non Vie), Mali et Togo le 29 avril 2019 au groupe SUNU.

Lors des dernières années, Allianz a continué à enregistrer une rentabilité satisfaisante sur l’ensemble de la zone CIMA, incluant les entités cédées. Toutefois, la nouvelle réglementation CIMA nécessite un capital social minimum de 5 milliards FCFA d’ici mi-2021. Etant donné la taille de ces marchés, les projections d’Allianz ont suggéré que l’augmentation du capital règlementaire rendrait difficile le maintien de niveaux de rentabilité répondant aux attentes du Groupe au sein de ses filiales.

Nous continuons d’investir sur les marchés CIMA que nous couvrons actuellement, avec des positions déjà fortes en Côte d’Ivoire, au Sénégal ou encore au Cameroun. Nous avons répondu aux niveaux exigés sur le capital social minimum et continuons de développer nos réseaux de distribution pour proposer le meilleur des solutions Allianz à nos clients, en simplifiant au maximum nos processus de souscription et d’indemnisation et en exploitant les opportunités du digital pour créer encore davantage de proximité avec nos clients.

Allianz a également annoncé un partenariat avec Jubilee Holdings en Afrique de l’Est, qu’est-ce que cela signifiera pour Allianz ?

Nandini Wilcke : En effet, le 29 Septembre 2020, Allianz et Jubilee Insurance, le plus grand groupe d’assurance d’Afrique de l’Est, ont signé un accord afin d’établir un partenariat stratégique dans les cinq pays Africains dans lesquels Jubilee opère actuellement, à savoir : le Kenya, la Tanzanie, L’ouganda, le Burundi et l’Île Maurice.

Comme précédemment précisé, Allianz Africa fait partie des leaders sur les marchés clefs de la zone CIMA et jouit d’un positionnement fort au Maroc, au Nigéria et au Ghana. Notre objectif est désormais de pénétrer rapidement et de manière significative les marchés d’Afrique de l’Est en pleine croissance. Jubilee Holdings est le meilleur partenaire pour concrétiser cette ambition.

A travers ce partenariat, Jubilee Insurance et Allianz visent donc à étendre et à élargir conjointement les marchés de l’assurance à travers l’Afrique de l’Est, en tirant parti des connaissances régionales approfondies de Jubilee Insurance, de son réseau, et de la réputation de sa marque, avec l’expertise et les capacités mondiales du Groupe Allianz.

Ainsi, nous pensons que ce partenariat favorisera la croissance sur ces marchés en fournissant des solutions innovantes et un service de qualité supérieure grâce à l’expertise combinée des deux organisations.

Comment Allianz investit en Afrique ?

Coenraad Vrolijk : En tant qu’assureur, une de nos responsabilités principales est d’investir, en particulier sur nos marchés locaux. En effet, Allianz Africa dispose de plus d’un milliard d’Euros d’actifs sous gestion pour l’ensemble de ses entités sur le continent. Par ailleurs, le Groupe Allianz a également considérablement investi en 2019 directement dans des fonds d’investissement spécialisés en développement africains et également sur d’autres marchés frontaliers émergents. Parmi ces investissements, nous pouvons citer des participations dans les fonds MIAF (Meridiam Infrastructure Africa Fund), Frontier Energy II Alpha, Investec African Credit Opportunities Fund II, IFC Managed Co-Lending Program (MCPP) .

 2 Allianz

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut