Accueil / International / Altice veut racheter les 22,25% de SFR qui lui manquent

Altice veut racheter les 22,25% de SFR qui lui manquent

Altice veut racheter les 22,25% de SFR qui lui manquent

Le groupe de Patrick Drahi lance une offre publique d’échange pour récupérer les 22,25% de SFR qui ne lui appartiennent pas encore. Une annonce qui intervient à la veille de la grève annoncée le 5 aout par deux syndicats du groupe.
Le groupe Altice annonce un projet d’offre publique d’échange concernant les 22,25% de SFR qu’il ne détient pas encore. Sous condition d’acceptation par les autorités de contrôle des marchés française et néerlandaise (le siège d’Altice est installé à Amsterdam depuis 2015), le groupe espère voir l’opération finalisée dès la fin de l’année. Il présente la démarche comme un moyen de “simplifier sa structure capitalistique et de renforcer sa flexibilité organisationnelle”.

A la veille d’une grève annoncée

L’annonce intervient à la veille d’une journée de grève le 6 septembre, à laquelle la CGT et la CFE-CGC du groupe ont appelé. Les deux syndicats ont refusé de signer, contrairement à par l’Unsa et la CFDT, l’accord proposé par la direction le 5 août dernier, il y a un mois tout juste. Cet accord entérine un plan drastique de suppression de 5000 postes sur un effectif actuel de 15000 d’ici à mi-2019.

 

 

usine-digitale.fr

Aller en haut