Accueil / International / AMS sous pression après le retrait d’un projet de finition aux USA

AMS sous pression après le retrait d’un projet de finition aux USA

AMS sous pression après le retrait d’un projet de finition aux USA

Zurich (awp) – AMS a entamé la semaine sous pression à la Bourse suisse. Dans la nuit de vendredi à samedi, le fabricant de semi-conducteurs s’est retiré d’un projet de finition de plaques de semi-conducteurs (wafers) avec son partenaire de projet, l’Etat de New York. L’acquisition d’Incus Laboratories annoncée dans la matinée n’a pas vraiment rassuré.

Vers 10h30, le titre AMS perdait 2,1% à 28,30 CHF, après avoir ouvert en forte baisse de 2,9%. Le SPI reculait quant à lui de 0,16%.

Des retards expliquent cette décision. Fin avril, la société louait encore les opportunités offertes par la collaboration et avait prévu de lancer la production dès le premier semestre 2018. AMS a toutefois confirmé ses objectifs à moyen terme et table sur une croissance annuelle moyenne de 30% dans les trois prochaines années, avec une rentabilité de 30% au niveau de la marge d’exploitation (Ebit) à partir de 2019.

AMS manque l’opportunité de renforcer ses capacités avec de solides investissements, regrette l’analyste Andreas Müller de la Banque cantonale de Zurich (ZKB). Il s’attend à ce que la société doive elle-même compenser une partie des subventions perdues de la ville de New-York.

La production aurait débuté à 150’000 plaques de semi-conducteurs par an et aurait ensuite progressé à environ 450’000. D’après certains articles de presse, le montant des subventions de la part d’Empire State Development de 685 mio USD aurait été remis en question, précise le commentaire.

Vontobel estime qu’il est difficile d’évaluer l’impact de l’arrêt du projet, dans la mesure où le différentiel entre les marges réalisées via une production propre et une externalisation reste assez flou.

mk/cp/ol/al
romandie

Aller en haut