Accueil / Tic & Telecoms / Angola: Le segment « téléphones et accessoires » d’Unitel menacé par le manque de devises

Angola: Le segment « téléphones et accessoires » d’Unitel menacé par le manque de devises

Angola: Le segment « téléphones et accessoires » d’Unitel menacé par le manque de devises

L’Angola, deuxième pays producteur de pétrole d’Afrique, fait face depuis la survenue de la crise pétrolière, à un manque de devises étrangères. Cette situation a actuellement un impact sur diverses entreprises, notamment l’opérateur de téléphonie mobile Unitel. La société télécoms dont est actionnaire Isabel Dos Santos, la fille du président angolais Eduardo Dos Santos, rencontre des difficultés pour renforcer son segment téléphones et accessoires.

Le 05 septembre 2016, en marge de la cérémonie d’inauguration, à Luanda, de la première agence « iPlace » destinée à la vente de produits Apple en Angola, Lorena Fernandes, la directrice des magasins d’Unitel, a déploré la menace que fait planer le manque de devises que connaît le pays sur le dynamisme des boutiques de l’opérateur télécoms. Les stocks de téléphones vendus par Unitel sont presque épuisés et l’entreprise n’arrive pas à les renouveler. D’après la responsable, si la société télécoms ne trouve pas une solution pour réapprovisionner ses magasins, la situation nuirait à la réalisation des prévisions financières arrêtées par le groupe.

Lorena Fernandes a indiqué que le segment téléphones et accessoires d’Unitel n’est pas le seul marché de la société qui pourrait pâtir du manque de devises. Le segment « Airtime », responsable de la disponibilité des cartes de recharge téléphoniques sur le marché, pourrait également en faire les frais. Pour l’instant, les stocks d’accessoires et de cartes de recharge en magasin sont encore importants, a-telle toutefois précisé.

 

 

 

Muriel Edjo / agenceecofin.com

Aller en haut