Accueil / Mines & Energies / Angola : Sonangol dément l’information selon laquelle elle devrait 1,2 milliard $ à la BMA

Angola : Sonangol dément l’information selon laquelle elle devrait 1,2 milliard $ à la BMA

Angola : Sonangol dément l’information selon laquelle elle devrait 1,2 milliard $ à la BMA

Lundi, la compagnie pétrolière publique de l’Angola a catégoriquement nié les informations qui se sont propagées dans la presse locale, selon lesquelles elle devrait 1,2 milliard $ à la Banco Millennium Atlântico (BMA) en prêts syndiqués.

Dans un communiqué relayé par l’agence de presse angolaise Angop, Sonangol a révélé ne devoir que 5 millions de dollars à la banque, dont le remboursement est prévu pour le 31 juillet 2017.

Par ailleurs, Sonangol a rappelé qu’elle s’est engagée dans un processus transparent qui devrait lui permettre, à terme, de « construire une entreprise plus forte capable de contribuer plus efficacement au développement économique et social ».

A sa prise de fonction, en juin dernier, la nouvelle présidente de la compagnie, Isabel dos Santos, avait promis qu’elle redressera le secteur pétrolier du pays, sérieusement affecté par la chute des prix du pétrole, en rendant plus transparent le modus operandi de l’entreprise.

Sonangol a longtemps été critiquée pour les nombreux scandales de corruption qui ont éclaboussé la gestion de la compagnie publique.

 

 

 

 

Olivier de Souza / agence ecofin

Aller en haut