jeudi 12 décembre 2019
Accueil / Développement / Anneau de Croissance en Afrique de l’Ouest(CACAO) : Quelles opportunités pour le financement du Plan Directeur ?

Anneau de Croissance en Afrique de l’Ouest(CACAO) : Quelles opportunités pour le financement du Plan Directeur ?

Anneau de Croissance en Afrique de l’Ouest(CACAO) : Quelles opportunités pour le financement du Plan Directeur ?

La Commission de l’UEMOA a organisé conjointement avec la JICA, la CEDEAO et la BOAD, une réunion préparatoire autour du Plan Directeur de l’Aménagement des Corridors pour l’Anneau de Croissance en Afrique de l’Ouest (CACAO). Elle a été présidée par le Commissaire chargé du Département de l’Aménagement de l’Aménagement du Territoire Communautaire et des Transports à la Commission de l’UEMOA Dr Paul Koffi Koffi.

Le Plan Directeur pour l’Anneau de Croissance en Afrique de l’Ouest (CACAO) est un vaste programme sous régional dont l’objectif est d’œuvrer à la construction d’un espace économique stable et compétitif, avec l’élargissement des marchés en tenant compte des complémentarités régionales. Ce programme est le fruit de la coopération technique avec l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), murit depuis la TICAD5.

Son dispositif de mise en œuvre a été également validé le 23 janvier 2018 à Abidjan en Côte d’Ivoire et le principe de l’organisation d’une table ronde pour la mobilisation des ressources arrêté. C’est donc en prélude à cette importante rencontre que se tient la présente réunion. Elle s’inscrit dans la dynamique de préparation de la table ronde des bailleurs qui se tiendra en Juillet 2019 à Abidjan. Ce, en vue de mobiliser les partenaires techniques et financiers pour le financement du plan directeur.

Ce plan définit un schéma équilibré de développement économique entre les régions des pays concernés par le projet afin de promouvoir la croissance économique en Afrique de l’Ouest, sur la base des potentialités identifiées et des ressources disponibles a expliqué le président de la réunion, Dr Paul Koffi Koffi. Selon lui, le plan vise à assurer la promotion des corridors de transport par la formulation des stratégies de développement économiques en se basant sur l’approche corridor.

Vue du présidium

D’une durée de vingt (20) ans, selon le commissaire de l’UEMOA il engendre un besoin en financement de 28 milliards de dollars soit seize mille deux cent quatre-vingt-douze milliards, sept cent vingt-quatre millions, cinq cent cinquante mille quatre cent seize FCFA (16 292 724 550 416).

Représentant Résident de la JICA au Burkina Faso, Kobayashi Takemichi a invité l’ensemble des PTF conviés à la table des échanges à se mobilise fortement autour de la table ronde afin lever le financement nécessaire pour le plan. Car ceci est une opportunité qu’ils doivent saisir afin d’impacter positivement l’économie de la zone a-t-il martelé.

Présente à la réunion préparatoire la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) a marqué déjà son adhésion à la dynamique en prenant la responsabilité de Chef de file des PTF afin de contribuer à la mobilisation des bailleurs. Selon la représentante de la BOAD au Burkina Faso, Reine Ayeva Broohm, ce choix rentre dans le cadre du rôle de son institution.

Au cours de la réunion, il a été présenté aux Partenaires Techniques et Financiers, le Plan Directeur de l’Aménagement des Corridors pour l’Anneau de Croissance en Afrique de l’Ouest (CACAO), les projets hautement prioritaires du Plan Directeur par pays et par secteurs, le niveau d’organisation de la table ronde pour la mobilisation des ressources financières.

 Les PTF côte à côte pour la réussite de  la table ronde en juillet 2019

En outre, les échanges ont porté sur les opportunités de financement du Plan Directeur. A l’issue de la rencontre, les Partenaires Techniques et Financiers ont marqué leur adhésion au Plan Directeur et se sont félicités des résultats atteints par la réunion. Ils se sont également engagés pour une participation active à la prochaine table ronde des bailleurs de fonds prévue à Abidjan en juillet 2019 en vue de la mobilisation des ressources pour le financement du Plan Directeur.

Le CACAO concerne 5 pays dont 4 de l’espace UEMOA (Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Bénin, Togo) ainsi que le Ghana.

 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut