Accueil / Tic & Telecoms / Apple Music a séduit 11 millions d’utilisateurs en un mois

Apple Music a séduit 11 millions d’utilisateurs en un mois

Apple Music a séduit 11 millions d’utilisateurs en un mois

La percée redoutée par les Spotify et autres Deezer a bien eu lieu. Peut-être de quoi redonner le sourire aux investisseurs d’Apple, mais ils attendront sûrement l’automne, quand les membres enregistrés devront se transformer en clients payants.

L’annonce de son lancement avait mis le marché du streaming musical en ébullition. Un mois et quelques jours plus tard, Apple Music a séduit 11 millions d’utilisateurs, a annoncé le géant américain de l’informatique, dans une interview au quotidien américain USA Today, publiée jeudi 6 août.

“Nous sommes très contents de ces chiffres”, a commenté le vice-président d’Apple, Eddy Cue.

L’offre familiale choisie par 2 millions de personnes

Lancé le 30 juin dernier, Apple Music est disponible dans plus de 100 pays, et comprend notamment Beats 1, une radio en direct 24 heures sur 24, ainsi qu’un service de musique en flux, sans téléchargement préalable, accessible directement sur internet. Les utilisateurs bénéficient d’une période d’essai gratuite de trois mois, avant de souscrire au service accessible par abonnement au prix de 9,99 dollars par mois.

Parmi les 11 millions d’utilisateurs qui ont souscrit à l’offre d’essai d’Apple Music, 2 millions ont opté pour la version familiale, qui sera facturée 14,99 dollars par mois et qui permet à six personnes d’une même famille de bénéficier du service, a précisé le vice-président d’Apple. Globalement, “si tous les membres enregistrés devaient se transformer en utilisateurs payants d’ici à octobre, Apple pourrait déjà afficher un nombre de clients correspondant à la moitié de ceux de Spotify, le champion du streaming lancé il y a une décennie”, observe USA Today. Le Suédois compte notamment 75 millions d’utilisateurs, dont 20 millions pour la version payante.

L’action en baisse depuis le 20 juillet

Cette annonce survient dans un contexte où le groupe de Cupertino subit une défiance de la part des investisseurs, en raison de ventes d’iPhone moins importantes que prévues, malgré un bond de 38% de son bénéfice net, selon les derniers résultats. La marque à la pomme a notamment baissé de 12,8% depuis le 20 juillet.

Déjà incontournable pour l’achat de musique en téléchargement sur Internet grâce à sa boutique en ligne iTunes, Apple s’était déjà essayé au streaming gratuit en 2013 avec iTunes Radio, qui n’a jamais vraiment percé. Il va à présent devoir partager ce segment de marché non seulement avec Spotify, mais aussi avec d’autres acteurs spécialisés dans ce domaine, tels que Deezer, Rhapsody ou encore Tidal, du rappeur américain Jay-Z.

D’abord disponible pour les détenteurs d’appareils Apple, Apple Music aura aussi cet automne une version compatible avec Android, le système d’exploitation mobile de son grand rival Google.

latribune.fr

Aller en haut