samedi 26 septembre 2020
Accueil / International / Apple Pay achève de tisser sa toile en France

Apple Pay achève de tisser sa toile en France

Apple Pay achève de tisser sa toile en France
A picture taken on June 4, 2017 in Nantes, western France, shows a logo of French bank "Credit Agricole". (Photo by LOIC VENANCE / AFP)
 

Le puzzle bancaire d’Apple est désormais complet en France. Les deux dernières pièces ont été ajoutées ce mardi : Crédit Agricole et Crédit Mutuel ont officiellement confirmé avoir signé un accord permettant à leurs clients d’utiliser Apple Pay, comme « Les Echos »  l’avaient annoncé en décembre.

Avec ces deux gros poissons, qui émettent à eux seuls plus d’un tiers des cartes bancaires utilisées dans l’Hexagone, le fabricant de l’iPhone peut se targuer d’offrir sa solution de paiement mobile à la quasi-totalité des utilisateurs d’iPhone en France. Le groupe de Tim Cook couvrait jusque-là 62 % des cartes de paiement.

L’un des pays les mieux équipés

« A partir d’aujourd’hui, Apple couvre 90 % des cartes de paiement françaises, explique Jennifer Bailey, la vice-présidente du groupe en charge d’Apple Pay. Dans un premier temps, Crédit Agricole et Crédit Mutuel offriront Apple Pay à leurs utilisateurs du réseau Carte Bancaire. Les cartes Visa et Mastercard seront ajoutées dans l’année. Apple couvrira alors 99 % des cartes françaises, ce qui fera de la France l’un des tout premiers pays au monde de ce point de vue ».

L’aventure française avait pourtant mal démarré pour Apple Pay. Considéré comme très cher par les banques – qui reversent à Apple un pourcentage sur chaque transaction – le portefeuille numérique a fait une entrée discrète en 2016. Mais après avoir tenté de résister au géant américain, les banques ont dû se rendre à l’évidence : les Français ont pris l’habitude d’utiliser leur smartphone et le paiement ne saurait y échapper.

« Les six plus grands réseaux français acceptent désormais Apple Pay : BPCE, la Banque Postale, BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole et Crédit Mutuel, souligne Jennifer Bailey. Nous fonctionnons avec dix réseaux domestiques comme Carte Bancaire. GiroCard, l’équivalent allemand, sera bientôt compatible. La dynamique est très bonne pour Apple Pay ».

Pas de cartes « Apple » à court terme

Au-delà des banques partenaires, la disponibilité croissante de terminaux de paiement sans contact tire la croissance des solutions mobiles – pour Apple comme pour ses concurrents Google Pay et Samsung Pay. Près de 75 % des commerçants français sont équipés de boîtiers de paiement sans contact compatibles avec les smartphones.

Avare de chiffres, Apple ne communique ni sur le nombre d’utilisateurs, ni sur le volume de transactions en France. Mais sur les 50 pays où Apple Pay est disponible, la firme à la pomme indique avoir réalisé plus de 10 milliards de transactions en 2019, soit deux fois plus que l’année précédente.

Cet élan pourrait-il pousser Apple à aller plus loin dans les services financiers hexagonaux ? En août 2019, le groupe lançait une carte bancaire aux Etats-Unis, baptisée Apple Card,  en partenariat avec Goldman Sachs.  Le groupe de Cupertino cherche des partenaires pour lancer le service dans d’autres pays. Mais Jennifer Bailey assure que l’arrivée d’Apple Card en France n’est pas prévue à court terme.

lesechos

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut