Accueil / Bourse / Apple rassure Wall Street au moment où sort l’iPhone X, modèle anniversaire

Apple rassure Wall Street au moment où sort l’iPhone X, modèle anniversaire

Apple rassure Wall Street au moment où sort l’iPhone X, modèle anniversaire

Apple continue à engranger des dizaines de milliards de dollars de bénéfices grâce au succès de l’iPhone et compte continuer avec le modèle des 10 ans, le luxueux l’iPhone X, qui est arrivé entre les mains des premiers clients.

“Nous avons particulièrement bien fini l’année et nous avons dégagé notre meilleur chiffre d’affaires pour un dernier trimestre”, s’est réjoui lors d’une conférence téléphonique jeudi Tim Cook, le patron d’Apple, qui a un exercice décalé se terminant fin septembre.

Vers 01H00 GMT vendredi, le titre prenait 3,12% à 173,38 dollars dans les échanges électroniques suivant la clôture de Wall Street. La capitalisation boursière d’Apple, déjà la première du monde, atteint environ 890 milliards de dollars.

Pressé de questions par les analystes sur l’iPhone X, dont les précommandes ont débuté le 27 octobre, M. Cook s’est contenté d’affirmer que “les commandes étaient très fortes de la part des consommateurs” comme des revendeurs (boutiques, opérateurs) et que le trimestre en cours, qui couvre les fêtes de fin d’année, “serait très bon”.

M. Cook a renvoyé aux prévisions du groupe: pour le premier trimestre de son exercice 2018 (octobre-décembre), il anticipe un chiffre d’affaires record entre 84 et 87 milliards de dollars, laissant entendre qu’il serait porté par les nouveaux modèles d’iPhone: le X mais également l’iPhone 8 et l’iPhone 8 Plus, présentés en même temps que le X mais sortis plus d’un mois avant lui.

Ce décalage de calendrier a alimenté les spéculations sur des ventes décevantes de l’iPhone 8, attribuées au fait que les aficionados attendaient le luxueux iPhone anniversaire pour casser leur tirelire.

“Le premier modèle vient juste d’être vendu il y a quelques minutes”, a dit Tim Cook en conférence téléphonique, ajoutant que “des centaines de personnes étaient devant l’Apple Store de Sydney” en Australie, et dans d’autres endroits où le téléphone est déjà disponible.

Décalage horaire oblige, la sortie en Europe et aux Etats-Unis devait suivre quelques heures plus tard.

46,7 MILLIONS D’IPHONE EN TROIS MOIS

Apple s’est attelé à attiser l’appétit de ses fidèles en les invitant à “venir tôt” dans les magasins pour mettre la main sur un iPhone X, alimentant les rumeurs sur une disponibilité limitée du modèle. Prenant soin de ne pas démentir ces échos, Tim Cook a indiqué que le groupe faisait son possible pour répondre aux attentes “le plus vite possible”.

Apple ne donne jamais de chiffre de ventes par modèle mais les ventes totales d’iPhone sur le quatrième trimestre ont dépassé les attentes: la marque en a écoulé 46,7 millions.

Le groupe est toujours largement dépendant de son produit vedette qui génère 28,85 milliards de dollars de chiffre d’affaires, plus de la moitié de ses revenus totaux, qui ont atteint 52,6 milliards (+12%).

Interrogé sur le prix élevé de l’iPhone X, au moins 999 dollars aux Etats-Unis et davantage en Europe, M. Cook a relevé que beaucoup de clients “payaient par mois” leur appareil via des étalements proposés par les opérateurs, atténuant ainsi la facture.

Il a aussi justifié ce tarif par “le nombre important de nouveautés technologiques” du modèle (écran OLED, chargement sans fil, reconnaissance faciale, etc).

Coté résultats, Apple a publié un bénéfice net trimestriel en hausse de 19% à 10,7 milliards de dollars. Le bénéfice ajusté par action, référence en Amérique du Nord, a atteint 2,07 dollars, au-dessus des anticipations des analystes.

Les “services” (Apple Store, Apple Pay etc…) ont enregistré un chiffre d’affaires de 8,5 milliards de dollars (+34%).

Apple a aussi livré ses performances pour l’ensemble de son exercice 2017: le bénéfice net annuel a atteint 48,35 milliards (+5,8%) et le chiffre d’affaires 229,23 milliards, en hausse de 6,3%.

Le groupe s’est réjoui d’avoir “renoué avec la croissance” en Chine (+12%) au dernier trimestre, selon Tim Cook, alors qu’il y était jusque-là en perte de vitesse.

Les ventes d’iPad et d’ordinateurs Mac ont aussi augmenté sur la période dans le monde.

Apple dispose désormais de 269 milliards de dollars de liquidités et prévoit un taux d’imposition de 25,5% pour le premier trimestre de son exercice 2018.

Selon le cabinet IDC jeudi, Apple était toujours numéro deux mondial des smartphones sur juillet-août-septembre, avec 12,5% des parts de marché derrière le leader sud-coréen Samsung (22,5%).

373 millions de smartphones se sont vendus sur la période (+2,7%). IDC prévoit une fin d’année “compétitive” en raison de tous les lancements d’appareils hauts-de-gamme (Apple, Samsung, Huawei, Google, LG, etc). Mais les ventes devraient rester stables sur un an en raison du prix élevé de certains modèles et “de la disponibilité initiale limitée de l’iPhone X”.

afp/ol
zonebourse

Aller en haut