Accueil / Tic & Telecoms / Après une méga-amende au Nigeria, MTN écope d’une autre peine de 662 000 $ en Ouganda

Après une méga-amende au Nigeria, MTN écope d’une autre peine de 662 000 $ en Ouganda

Après une méga-amende au Nigeria, MTN écope d’une autre peine de 662 000 $ en Ouganda

Une autre filiale du groupe télécom sud-africain MTN vient d’être sanctionnée pour violation de la réglementation en vigueur dans un pays où il opère. Après le Nigeria où la société a écopé d’une amende de 5,2 milliards de dollars, la nouvelle fessée reçue par l’entreprise est intervenue en Ouganda au début du mois de novembre 2015. La filiale du groupe télécom doit répondre de pratique déloyale, de comportement anticoncurrentiel, et verser la somme de 662 000 dollars à EzeeMoney en dédommagement.

Le verdict a été prononcé par la Cour commerciale d’Ouganda qui répondait ainsi à une plainte déposée par EzeeMoney, accusant MTN de saboter ses affaires de transfert d’argent mobile et un manquement aux devoirs qui lui sont imposées par les articles 53 (1) et 56 de la Loi sur les communications. Selon les explications de la justice, MTN et EzeeMoney ont été des partenaires. Mais MTN s’est retiré de son rôle technique, prétextant qu’EzeeMoney était un concurrent direct à son propre service de transfert d’argent par mobile.

Chris Maroleng, le directeur des affaires d’entreprise du groupe MTN, a déclaré que « MTN Ouganda a fait appel du jugement et la question n’a pas encore été évacuée ». Lors de son audition, MTN a soutenu avoir rompu ses relations avec EzeeMoney parce que l’entreprise n’avait pas de licence d’exploitation. La filiale ougandaise a demandé de ce fait que l’affaire soit rejetée par la justice avec dépens en sa faveur.

agenceecofin.com

Aller en haut