vendredi 30 octobre 2020
Accueil / Finances / Assurance: chez Sanlam, la branche assurance-vie touchée de plein fouet par le Covid-19

Assurance: chez Sanlam, la branche assurance-vie touchée de plein fouet par le Covid-19

Assurance: chez Sanlam, la branche assurance-vie touchée de plein fouet par le Covid-19

Le premier assureur africain a publié ses résultats du premier semestre 2020. Mais comme l’on pouvait s’y attendre, l’hymne n’est pas à la joie chez Sanlam.

Les souscriptions dans la branche assurance vie ont été les plus durement touchées, avec des volumes mensuels inférieurs de 50% à 90% aux objectifs fixés durant la période allant d’avril à juin 2020. En dépit des difficultés sur ce segment, le groupe sud-africain fait état d’une résilience dans l’ensemble, avec selon les termes du communiqué, “une performance opérationnelle sous-jacente résiliente” et une position de solvabilité saine au milieu de “la période la plus difficile à laquelle le Groupe a été confronté depuis de nombreuses décennies”, causée par la pandémie mondiale de coronavirus (COVID-19) .

Commentant les résultats, Paul Hanratty, PDG de Sanlam Group, s’est dit satisfait de la résilience reflétée dans la performance opérationnelle sous-jacente. “Notre approche prudente de la gestion du capital nous a bien servis pendant les périodes de turbulence, avec un ratio de couverture de solvabilité du Groupe de 187% au 30 juin 2020 et le ratio restant résilient malgré les pires turbulences du marché. Cela nous positionne favorablement pour profiter des opportunités qui peuvent émerger de l’environnement difficile actuel. »

Le résultat net des services financiers a diminué de 22% en conséquence directe de la détérioration des perspectives économiques et de la volatilité des marchés d’investissement depuis la fin février 2020, provoquée par la pandémie Covid-19. Cela s’est traduit par plusieurs impacts négatifs sur le résultat opérationnel, qui totalisent plus de 3 milliards de rands par rapport au premier semestre 2019.

Dans le détail des contre-performances du résultat net financier de Sanlam, l’on relève des provisions pour créances douteuses augmentées dans les activités de crédit de Shriram Capital, le portefeuille de crédit de détail SA ainsi qu’au Liban. Des pertes importantes évaluées à la valeur du marché ont été aussi subies en raison du faible rendement des investissements sur le flottant Saham. En excluant les composantes du résultat les plus affectées par Covid-19, le résultat net des services financiers a augmenté de 18%.

financialafrik

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut