Accueil / Finances / Atlas Mara enregistre des pertes sur son exercice 2014, mais veut poursuivre ses acquisitions

Atlas Mara enregistre des pertes sur son exercice 2014, mais veut poursuivre ses acquisitions

Atlas Mara enregistre des pertes sur son exercice 2014, mais veut poursuivre ses acquisitions

La holding d’investissement dédiée aux services financiers en Afrique Atlas Mara a annoncé, le 25 mars à l’occasion de la publication de ses résultats, qu’elle envisage de lever des fonds pour réaliser de nouvelles acquisitions sur le continent. Atlas Mara, qui a déjà levé 625 millions de dollars depuis sa création fin 2013, a précisé que ses prochaines cibles pourraient être «des groupes bancaires ayant des opérations dans plusieurs pays ou des petites banques locales». La société fondée par Bob Diamond (photo), l’ex-patron de Barclays, en association avec le milliardaire Ashish Thakkar et Arnold Ekpe, ex-CEO du groupe Ecobank, détient déjà des participations dans trois banques africaines, en l’occurrence 29,9 % d’Union Bank of Nigeria, 75% de la Banque rwandaise de développement (BRD) et environ 99% du groupe BancABC, qui possède des filiales dans cinq pays d’Afrique australe (Botswana, Mozambique, Tanzanie, Zambie et Zimbabwe).

Elle vise désormais à améliorer la gouvernance et le fonctionnement de ces institutions.

«Bien que les prévisions soient difficiles au regard de l’actuel environnement économique, nous nous attendons à des améliorations notables en matière de croissance organique et de rentabilité des nos actifs africains», a déclaré le directeur général de la holding, John Vitalo.

Atlas Mara a, par ailleurs, fait état d’une perte de 63,1 millions de dollars entre le 1er décembre 2013 et le 31 décembre 2014, en raison notamment des coûts des acquisitions réalisées et des provisions constituées. Les problèmes de liquidités enregistrés dans certains pays et le dollar américain fort ont aussi contribué à creuser les pertes de la holding.

Hors coûts des acquisitions et d’intégration, Atlas Mara aurait réalisé un bénéfice net de 7,2 millions de dollars. La société précise, dans ce cadre, qu’elle s’attend à réaliser des bénéfices en 2015 et à offrir à moyen terme un taux de rentabilité des capitaux propres d’environ 20%.

agenceecofin.com

Aller en haut