Accueil / Finances / Attijariwafa bank Rapprochement gagnant avec la Chine

Attijariwafa bank Rapprochement gagnant avec la Chine

Attijariwafa bank  Rapprochement gagnant avec la Chine

Attijariwafa bank (AWB), le groupe bancaire marocain poursuit son rapprochement avec la Chine. Une politique débutée en 2013 et qui porte ses fruits actuellement. La banque marocaine veut se positionner comme la porte d’entrée des entreprises chinoises sur le continent africain. C’est ainsi que le 18 septembre dernier, AWB a signé un protocole avec la société China state construction engineering (CSCEC), société de construction et d’immobilier chinois.

Objectif, permettre aux deux parties de tirer profit de toutes opportunités commerciales au Maroc et dans les pays africains où Attijariwafa bank est présent.

Dans un communiqué du groupe bancaire, les documents du protocole ont été signés en marge du Sommet de Pékin du Forum sur la Coopération Sino-Africaine (FOCAC) 2018 qui s’est tenu les 3 et 4 septembre, par Mohamed El Kettani, patron du groupe AWB et Li Jiqin, directeur général des opérations internationales du CSCEC. «Dans le cadre du protocole d’accord, les deux parties s’engagent à tirer profit de toutes opportunités commerciales ciblant des secteurs tels que les infrastructures, la construction et le développement immobilier, les contrats internationaux et les investissements au Maroc et dans les pays africains où le groupe Attijariwafa bank est présent», précise le communiqué.

Une alliance qui intervient quelques mois après avec que le géant Sumitomo a porté son choix sur Attijariwafa bank pour son expansion en Afrique. L’entreprise nipponne qui détient près de 800 marques a ainsi décidé de déléguer son volet financier à AWB dans les 25 pays où la banque marocaine est présente. Les secteurs concernés par ce rapprochement sont entre autres l’automobile, les projets d’infrastructures, l’industrie chimique, les mines ou encore l’agriculture tant au Maroc qu’au niveau du continent africain.

Un grand coup pour la banque marocaine quand on sait que Sumitomo est présente dans 1.988 localités (22 villes au Japon et dans 66 pays). Le groupe chinois détient plus de 800 sociétés et emploie près de 70.000 personnes à travers le monde.

 

Intégration africaine

Cet intérêt des entreprises chinoises pour AWB s’explique du fait que la banque marocaine a réussi son intégration continentale. En fin d’année 2017, Attijariwafa bank a rejoint la China Africa interbank association (CAIBA), une alliance de 16 grandes banques africaines).

Bien avant cela, afin de marquer sa présence dans la zone Cedeao, Attijariwafa bank a signé un protocole d’accord avec la banque ghanéenne GCB Bank. Un partenariat qui leur permet de fonctionner comme des banques correspondantes. Le partenariat est destiné à élargir et consolider les transactions financières, principalement dans la zone CEDEAO.

Avec cet accord, Attijariwafa Bank, déjà implanté dans 14 pays africains, principalement francophones, étend également sa présence dans les pays anglophones, disposant de marchés plus dynamiques.

En plus de l’activité bancaire, le Groupe opère, à travers des filiales spécialisées, dans divers métiers financiers de l’assurance au crédit immobilier en passant par le crédit à la consommation, le leasing, la gestion d’actifs, l’intermédiation boursière ou la banque privée et le conseil.

Basé au Maroc et présent dans 26 pays dont la grande majorité sur le continent, le Groupe emploie actuellement plus de 19.430 collaborateurs et gère un portefeuille de près de 8,8 millions de clients.

HS

Aller en haut