mardi 12 novembre 2019
Accueil / Auto & Transports / Au Bourget, le Sénégal expose ses ambitions dans le secteur aérien

Au Bourget, le Sénégal expose ses ambitions dans le secteur aérien

Au Bourget, le Sénégal expose ses ambitions dans le secteur aérien

Le Sénégal a profité du salon du Bourget, qui ferme ses portes ce dimanche 23 juin à Paris, pour affirmer sa stratégie aérienne. Le pavillon national Air Sénégal va renforcer sa flotte d’Airbus. Pour le gouvernement, le secteur aérien est le pilier d’une stratégie de développement visant à faire du pays un hub aérien international.

Pour le Sénégal, la croissance économique doit décoller au sens propre du terme. Le secteur aérien est conçu comme un vecteur de développement, et c’est la raison des investissements de l’État dans la construction de l’aéroport international Blaise Diagne et dans la renaissance d’une compagnie aérienne. Air Sénégal est encore une junior, mais le gouvernement lui a fixé comme ambition de devenir un hub international.

« La construction d’un hub aérien fait partie des moteurs de notre croissance, explique Alioune Sarr, ministre du Tourisme et du Transport aérien, et Air Sénégal international fait partie des trois piliers de notre stratégie : le premier l’aéroport Blaise Diagne, le deuxième pilier c’est Air Sénégal international qui doit être le pivot pour la connectivité du Sénégal aussi bien au sein de la Cédéao qu’au sein de l’Afrique, enfin le troisième pilier ce sont les aéroports régionaux que nous sommes également en train de rénover pour permettre que les déplacements à l’intérieur du pays puissent être faits. »

Après des débuts difficiles en 2018 à cause de pannes récurrentes, la compagnie s’est dotée de trois Airbus, dont un A330neo, et compte acquérir un long courrier A321 XLR. De nouvelles routes vont être ouvertes l’an prochain à mesure que se concrétisent les investissements dans l’hôtellerie. « Nous avons par exemple une compagnie qui a démarré aujourd’hui des chantiers importants au Cap Skirring avec un investissement de 17 milliards pour faire une extension de sa plate-forme actuelle à plus de 120 chambres et donc cela va générer une ligne directe entre Bruxelles et le Cap Skirring », développe Alioune Sarr.

Air Sénégal renforce aussi son partenariat avec Air France industrie dans la maintenance en ligne sur le site de l’aéroport de Blaise Diagne, un service qui sera ouvert à toutes compagnies desservant Dakar.

rfi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut