Accueil / Auto & Transports / Automobile: le Maroc, “un des trois marchés les plus prometteurs au monde”, selon une étude

Automobile: le Maroc, “un des trois marchés les plus prometteurs au monde”, selon une étude

Automobile: le Maroc, “un des trois marchés les plus prometteurs au monde”, selon une étude

Le Maroc est l’un des trois marchés émergents “les plus prometteurs” au monde pour le secteur de l’industrie automobile, souligne une étude de la compagnie espagnole d’assurance-crédit “Crédito y Caución”

Le Maroc, la République tchèque et le Vietnam sont les trois marchés émergents offrant les plus grandes opportunités d’affaires aux fabricants de véhicules en 2018, relève cette étude relayée mercredi 31 janvier par la presse économique espagnole.

“Le Maroc a réussi, en quelques années, à faire du secteur automobile l’une des locomotives de son économie, grâce à l’arrivée d’investisseurs étrangers”, fait observer la même source.

Le rapport de “Crédito y Caución” met en exergue la position du royaume en tant que deuxième producteur automobile en Afrique, rappelant que le Maroc a produit 345.106 véhicules en 2016, avec un taux de croissance interannuel de 19,7%.

Rappelant que Renault s’est installé dans le royaume en 2012, l’étude souligne que le groupe PSA est en train de construire une usine dans la zone franche de Kénitra qui sera inaugurée en 2019 et qui aura une capacité de production de 200.000 voitures et moteurs par an.

Ce mégaprojet a attiré des fournisseurs de composants automobiles, dont l’espagnol Ficosa qui va installer une usine près de Rabat pour fabriquer des rétroviseurs et des systèmes de communication pour PSA.

Il s’agit aussi de l’entreprise Izmar, spécialisée dans les conteneurs et le mobilier industriel.

“Crédito y Caución” fait observer, en outre, que ces deux entreprises espagnoles, citées comme exemple, viennent s’ajouter à la quinzaine d’autres opérant déjà au Maroc, pays qui représente le premier marché hors Union européenne (UE) pour l’industrie espagnole des composants automobiles, avec un chiffre d’affaires de 858 millions d’euros en 2016, selon des données de l’Association espagnole des fournisseurs automobiles (Sernauto).

Cité par le journal Cinco dias, Rafael Sterling, directeur du commerce international à Irizar, fabricant espagnol de carrosseries d’autocars et de bus installé au Maroc depuis 1996, a souligné que le Maroc offrait de grandes opportunités d’investissement dans le secteur de l’industrie automobile, mettant en exergue, à cet égard, l’énorme potentiel de croissance du marché marocain, sa proximité géographique avec l’Europe comme destination des exportations et sa forte présence économique dans le continent africain.

Le360

Aller en haut