Accueil / International / Aux Etats-Unis, plusieurs poids lourds des télécoms entrent en négociation exclusive

Aux Etats-Unis, plusieurs poids lourds des télécoms entrent en négociation exclusive

Aux Etats-Unis, plusieurs poids lourds des télécoms entrent en négociation exclusive

Les câblo-opérateurs américains Charter et Comcast discutent d’un partenariat avec l’opérateur télécoms Sprint, selon le « Wall Street Journal » et l’agence Reuters.

Les grandes manoeuvres reprennent dans les télécoms aux Etats-Unis. Les deux câblo-opérateurs américains Charter et Comcast sont en train de discuter d’un partenariat avec l’opérateur télécoms Sprint en vue d’enrichir leurs offres de services mobiles, croient savoir le « Wall Street Journal » et l’agence Reuters.

Très actif, Sprint, contrôlé par le conglomérat japonais SoftBank Group, avait entamé des discussions avec T-Mobile US, mi-mai, en vue d’une fusion . Selon l’agence Reuters, celles-ci auraient été suspendues jusqu’à fin juillet et l’opérateur télécoms est entré en négociation exclusive, pour deux mois, avec Charter et Comcast.

Ces discussions s’appuieraient sur le partenariat annoncé le mois dernier par les deux câblo-opérateurs et qui prévoit que les deux groupes développeront ensemble des infrastructures techniques pour les communications mobiles. En vertu de cette alliance, Comcast et Charter ne pourront conclure aucune transaction sur le marché du mobile sans l’accord de l’autre pendant un an.

Vers un accord d’itinérance

Comcast a déjà dévoilé des projets de services sans fil qui utilisent des points d’accès Wi-Fi et le réseau de Verizon (le numéro un sur le marché du mobile aux Etats-Unis), sur la base d’un accord noué en 2011.

Comcast et Charter sont à présent en discussions avec Sprint pour conclure un accord similaire d’itinérance à de meilleures conditions, avance Reuters qui croit savoir qu’un précédent accord d’itinérance, conclu il y a neuf ans entre Comcast et Sprint, n’a jamais été activé.

Le « Wall Street Journal » a lui signalé que Charter et Comcast étaient en négociations préliminaires pour prendre une participation dans Sprint dans le cadre d’un accord. Une telle opération permettrait à Sprint d’investir davantage dans son réseau, selon le quotidien.

Sprint pèse 32 milliards de dollars en Bourse

Un autre scénario n’est pas à exclure, bien qu’il serait le moins probable à ce stade : un rachat de Sprint par Charter et Comcast. Actuellement, la capitalisation boursière de l’opérateur télécoms se monte à 32 milliards de dollars.

Par ailleurs,en cas d’accord avec les deux câblo-opérateurs sur son réseau, Sprint ne renoncerait pas pour autant à fusionner avec T-Mobile US, la filiale américaine de l’opérateur allemand Deutsche Telekom, avance Reuters. En attendant, l’action de Deutsche Telekom perd près de 3,3% ce mardi matin, à 9h45, en Bourse.

Les investisseurs s’attendent depuis longtemps à un accord entre T-Mobile US et Sprint, respectivement troisième et quatrième opérateurs télécoms mobiles aux Etats-Unis, et anticipent en cas de fusion des réductions de coûts et d’autres synergies pouvant atteindre de 6 à 10 milliards de dollars. Sprint avait tenté de racheter T-Mobile il y a trois ans mais le projet s’est heurté à l’opposition des autorités américaines de la concurrence.

Les Echos, avec Reuters

Aller en haut