Accueil / Tic & Telecoms / Avec l’HomePod, Apple se lance sur le marché des enceintes connectées

Avec l’HomePod, Apple se lance sur le marché des enceintes connectées

Avec l’HomePod, Apple se lance sur le marché des enceintes connectées

Cette année, la conférence des développeurs d’Apple ne s’est pas limitée aux logiciels.

Commencer une conférence informatique en montrant un gigantesque bug : il fallait l’oser, Apple l’a fait. En ouverture de sa confé­rence annuelle pour les développeurs (WWDC), lundi à San Jose (Californie), le groupe a projeté une vidéo hilarante montrant un monde où toutes les applications de la firme à la pomme auraient disparu : plus de GPS, de sites de rencontres, de jeux… Et un message simple : « Continuez à développer des applications, le monde a besoin de vous ! » Un gag qui a permis à Tim Cook, le PDG d’Apple, d’entrer sur scène sous les applaudissements de près de 5.000 créateurs d’applications, venus découvrir les prochaines évolutions des systèmes d’exploitation de l’iPhone, des Mac et des autres produits de la firme de Cupertino.

« Réinventer la musique »

Mais, pour la première fois depuis 2013, le grand rendez-vous annuel des développeurs ne s’est pas limité aux logiciels. Il a même été marqué par le ­lancement d’un tout nouveau produit signé Apple : une enceinte connectée appelée HomePod. Avec cet objet arrondi, aux ­formes douces, « Apple va réinventer la musique – de nouveau », a affirmé Tim Cook. Car, au-delà d’une qualité sonore qui sera bien sûr « amazing » (dixit Apple), HomePod se pilotera entièrement à la voix et donnera accès à de nombreux services. Objectif : concurrencer Amazon sur le marché très convoité des assistants vocaux personnels.

Apple a été l’un des pionniers de ce domaine avec le logiciel Siri, intégré à l’iPhone à partir de 2011. Il a ensuite été rejoint dès l’année suivante par Google, avec Now, puis par Microsoft avec Cortana, dévoilé en 2014. Mais l’un des concurrents les plus sérieux de Siri est aujourd’hui Alexa, l’assistant vocal d’Amazon , qui a fait passer ce domaine du logiciel au matériel . Le géant du e-commerce propose depuis l’an dernier une enceinte connec­tée, Echo, qui réagit à la voix de l’uti­lisateur et peut diffuser de la musique, ­donner la météo ou commander des achats… sur Amazon, bien sûr.

Ce marché est encore une niche, mais il grandit vite : selon Consumer Intelligence Research Partners, Echo s’est écoulé à plus de 8 millions d’exemplaires à fin 2016, avec des ventes multipliées par 9 sur la période des fêtes. D’où l’importance pour Apple de proposer son propre haut-parleur, doté, selon Tim Cook, d’« une intelligence exceptionnelle ». L’HomePod sera disponible en décembre au prix de 349 euros, soit le double du modèle d’Amazon. Selon un communiqué d’Apple, il ne sera commercialisé dans un premier temps qu’aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Australie.

Un iMac surpuissant

La conférence a également été marquée par un renouvel­lement de l’ordinateur phare de la marque, l’iMac, et des ordinateurs portables ­MacBook et MacBook Pro. Avec, en point d’orgue, l’annonce pour la fin de l’année d’un modèle surpuissant, l’iMac Pro, pour la très peu modique somme de 4.999 dollars. L’occasion pour Tim Cook de rappeler que les ordinateurs sont « l’âme et le coeur d’Apple », même s’ils ne représentent plus qu’une part minoritaire dans les revenus du groupe.

Renouvellement aussi au rayon des tablettes, avec de nouveaux iPad Pro, dont un modèle doté d’un écran de 10,5 pouces. Un changement indispensable : sur un ­marché des tablettes en net recul, Apple a vu ses ventes fondre de 14 % l’an dernier. Lancé fin 2015, l’iPad Pro, n’a pas permis d’enrayer la descente – selon les estimations d’IDC, il ne représentait qu’un iPad vendu sur dix en début d’année. D’où la nécessité de muscler la gamme, avec de nouveaux processeurs et de nouveaux écrans.

Aucune révélation sur l’iPhone 8

Pas d’annonce en revanche pour l’instant à propos du produit vedette d’Apple, l’iPhone. Tim Cook a juste présenté les nouveautés d’iOS 11, la nouvelle version du système d’exploitation du smartphone le plus vendu au monde. L’iPhone 8, programmé pour marquer les dix ans du téléphone voulu par Steve Jobs, ne sera pas dévoilé avant septembre.

lesechos

Aller en haut