Accueil / Tic & Telecoms / Avec l’iPhone SE, Apple veut surtout se battre sur les prix

Avec l’iPhone SE, Apple veut surtout se battre sur les prix

Avec l’iPhone SE, Apple veut surtout se battre sur les prix

Le dernier iPhone, croisement entre les modèles 5 et 6S, est disponible dès 479 francs

Le slogan pour l’iPhone SE, disponible depuis le 6 avril en Suisse? «Petite révolution», selon Apple. La marque à la pomme fait l’impasse sur des paroles dithyrambiques pour accompagner la sortie de son dernier smartphone. Le modèle est en quelque sorte un croisement, à mi-chemin entre l’iPhone 5, sorti en 2012, et le modèle 6S, disponible depuis l’automne 2015. Au delà des spécifications techniques, le modèle SE doit surtout permettre à Apple de se battre sur les prix.

L’iPhone SE (pour «Special Edition» en anglais, soit «édition spéciale», tout de même…) est mis en vente à une période inhabituelle pour Apple. D’habitude, ses smartphones sont mis en vente à l’automne. Les années paires, il s’agit en général de lancer un modèle avec de nouvelles caractéristiques techniques, alors que les années impaires, c’est plutôt un rafraîchissement du mède précédent. En lançant un modèle en avril (avant sans doute l’iPhone 7 cet automne), Apple change de stratégie, en proposant un appareil hybride.

Le modèle 5 revisité

Hybride, car d’apparence, le modèle SE ressemble fortement aux modèles 5 ou 5S (sorti en 2015 en même temps que le 5C). L’écran est de 4 pouces de diagonale, il pèse 113 grammes et mesure 12,4 centimètres de haut. On est donc loin des modèles 6 (S) et bien sûr 6 (S) Plus, dont l’écran est sensiblement plus grand. Le modèle SE revisite donc le modèle 5, avec une petite nouveauté dans les couleurs, puisqu’il est disponible, pour la face arrière, en argent, gris, or ou or rose.

A l’intérieur, le modèle n’a plus grand-chose à voir avec les modèles 5. D’abord parce que la puce A9 d’Apple fait tourner le smartphone, l’une des plus rapides du marché, la même qui équipe les derniers modèles 6. On apprécie aussi que l’écran soit doté d’une excellente résolution, avec pas moins de 326 pixels par pouce et une très bonne luminosité. Doté de 2 Go de mémoire vive, le modèle SE est donc rapide et très réactif.

Capteur photo de qualité

Le capteur photo installé est aussi ce qui se fait de mieux chez Apple, avec une résolution de 12 millions de pixels pour les clichés. Les vidéos peuvent quant à elle être filmées jusqu’en 4K. On le verra plus tard, cela a une incidence sur le modèle d’iPhone Se que l’on choisira. Cet iPhone n’emprunte posant au modèle 6S, puisqu’il n’intègre pas la technologie 3D Touch, qui permet, en appuyant fermement sur une icône, d’accéder à des raccourcis. Mais c’est de toute façon plutôt un gadget. Par contre, la fonction Night Shift, qui adoucit l’affichage en fonction de l’environnement lumineux, notamment le soir, est disponible.

Parlons maintenant du prix. L’iPhone SE est vendu avec deux capacités de mémoire. Le modèle à 16 Go est commercialisé, nu, 479 francs, alors que le modèle à 64 Go est vendu 599 francs. Avec ce premier prix à 479 francs, Apple veut se montrer très agressif, car par le passé, les modèles 5 les moins chers étaient par exemple vendus environ 200 francs de plus. La différence est donc importante, mais il faut tout de même être prudent. Car si le prix est attractif (il faut bien sûr voir quelle sera l’offre finale proposée par votre opérateur avec l’abonnement), le modèle à 16 Go de mémoire offre une capacité réduite. En faisant souvent des photos en haute résolution et en enregistrant régulièrement de petits films, la capacité maximale de l’iPhone Se peut vite être atteinte, d’autant que le système d’exploitation occupe aussi une partie des 16 Go.

Attention à la mémoire

Au final, à qui se destine ce modèle? A ceux qui cherchent un modèle de petite taille, tenant facilement dans une main, tout en voulant un smartphone intégrant les dernières technologies à un prix correct. Pour les fans de photos, il faudra opter pour le modèle à 64 Go (il n’y a pas de modèle à 32 Go mis en vente). Enfin, à moins d’être un fanatique d’Apple, il vaut la peine de regarder aussi ce qui se fait avec Android. De nombreux appareils, tels le modèle A5 de Samsung, sont sensiblement meilleur marché, avec certes des performances moindres – tout dépend bien entendu de ses besoins et de son budget.

letemps.ch

Aller en haut