jeudi 23 mai 2019
Accueil / Mines & Energies / Avec une hausse de son profit et de ses marges, Eni a le sourire au terme du premier trimestre de 2019

Avec une hausse de son profit et de ses marges, Eni a le sourire au terme du premier trimestre de 2019

Avec une hausse de son profit et de ses marges, Eni a le sourire au terme du premier trimestre de 2019

Mercredi, le producteur italien de pétrole et de gaz Eni a déclaré un bénéfice de 1,092 milliard € au terme du premier trimestre. C’est 15 % de plus que le résultat obtenu au premier trimestre de 2018.

Une performance signalée malgré un recul de 4,5 % des ventes de gaz naturel par rapport à la même période de l’année dernière. Le froid a, en effet, été plus doux cette année.

Dans l’intervalle, les prix du pétrole qui se sont beaucoup améliorés ont contribué à solidifier les finances du groupe milanais.

Cependant, Eni a enregistré un résultat opérationnel ajusté en baisse de 1 % à 2,354 milliards €. Ceci avec 308 millions € dans l’amont (+11 %), 372 millions € dans le gaz et les énergies nouvelles (+16 %) et 55 millions € dans le raffinage, marketing et chimie contre un résultat de 77 millions € sur la même période de l’année dernière.

Même constat pour la production de pétrole et de gaz qui s’est élevée à une moyenne de 1,83 million de barils équivalent pétrole/jour, soit une baisse de 1,3 % par rapport à l’année dernière.

Les points négatifs comme le déclin de certains champs en Angola entre autres et l’arrêt d’un actif de production libyen (Intisar), ont été presque entièrement compensés par de fortes augmentations de la production organique sur Zohr.

A noter que les investissements sur cette période se sont chiffrés à 1,6 milliard €, notamment grâce à de nouveaux champs et à la montée en puissance des périmètres démarrés en 2018.

Olivier de Souza

agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut