Accueil / Finances / BAD: 3 nouveaux Vice-présidents nommés

BAD: 3 nouveaux Vice-présidents nommés

BAD: 3 nouveaux Vice-présidents nommés

Le Groupe de la Banque africaine de développement (Bad) vient de nommer 3 nouveaux vice-présidents. Il s’agit de M. Amadou Hott, chargé de l’électricité, de l’énergie, du climat et de la croissance verte, de M. Pierre Guislain, s’occupant du secteur privé, de l’infrastructure et de l’industrialisation et de M. Khaled Sherif,en charge du développement régional, de l’intégration régionale et de la prestation de services. L’information est donnée par un communiqué de presse dont Fratmat.info a eu copie ce dimanche 23 octobre.

Selon le texte, ces nouveaux promus prennent service le 1er novembre 2016. Il rejoignent ainsi la haute direction de la Banque.
De nationalité sénégalaise, M. Amadou Hott est un cadre de direction de ‘’ très haut niveau doté de vingt années d’expérience dans le secteur privé, plus précisément dans des domaines tels que les financements structurés, les banques d’investissement, les investissements dans les infrastructures et le développement de solutions énergétiques intégrées’’, indique le document. Il est le fondateur et Directeur général du Fonds souverain du Sénégal.

Amadou Hott
M. Amadou Hott a, à son actif, une longue expérience dans le domaine de l’énergie et de l’électricité acquise au poste de directeur adjoint de Energy and Resources Group au Royaume-Uni, où il a piloté et apporté des solutions énergétiques intégrées aux clients, allant du financement structuré de l’énergie et des services publics au pétrole et au gaz en passant par les secteurs des métaux et des mines. Fondateur et Directeur général d’Afribridge Capital, une société d’investissement spécialisée dans les services de conseils en Afrique, il a fourni des conseils dans les domaines de l’énergie, l’électricité, l’information, les communications et les technologies ainsi que dans les secteurs minier et bancaire.
M. Hott a été Directeur général de la filiale de la banque d’investissement d’UBA PLC (United Bank for Africa) implantée dans vingt (20) pays africains. Il a été président d’AIBD SA, le nouveau projet d’aéroport international du Sénégal. Il a également été directeur de Millennium Finance Corporation pour l’Afrique, structure dans laquelle il était chargé des opérations de financement de projets dans des secteurs tels que l’énergie, l’exploitation minière, les TIC et les services bancaires en Afrique et au Moyen-Orient.
M. Hott est titulaire d’une licence en économie et un Master en marchés financiers et gestion bancaire à la Sorbonne, à Paris. En 2012, il a été distingué et inscrit dans la liste des Jeunes leaders mondiaux établie par le Forum économique mondial.
Evoquant sa nomination, M. Hott a déclaré qu’il est « ravi de rejoindre la Banque africaine de développement sous le leadership visionnaire et dynamique du Président Adesina. Rien ne pourrait être plus excitant que d’aider à éclairer et à électrifier l’Afrique ».
Le Président de la Banque africaine de développement, M. Akinwumi Adesina, lui a souligné que « M. Amadou Hott est un dirigeant dynamique qui a fait ses preuves en matière de résultats. Je suis ravi qu’Amadou rejoigne notre équipe. Son expérience riche et variée dans les domaines de l’énergie, des infrastructures, de la finance, des services bancaires et des investissements seront particulièrement utiles en ce moment où la Banque accélère ses investissements dans le secteur de l’énergie et de l’électricité afin d’éclairer l’Afrique et de l’alimenter en énergie ».

Khaled Sherif
M. Khaled Sherif , lui est de nationalité égyptienne et est un économiste et un gestionnaire très respecté et expérimenté, qui a servi 25 ans à la Banque mondiale, aussi bien dans les domaines stratégique, opérationnel et technique du développement que dans le domaine du financement du développement. Il possède une connaissance approfondie et une vaste expérience en matière d’élaboration de projets, de gestion du portefeuille et de gestion d’opérations régionales.
Il a progressivement gravi les échelons à la Banque mondiale, où il est entré dans le cadre du Programme des jeunes professionnels, avant de devenir économiste supérieur, économiste principal, économiste en chef et responsable sectoriel du développement du secteur privé et des finances. Il a ensuite occupé le poste de chef de l’administration – chef des opérations de la région Afrique à la Banque mondiale.
Titulaire d’une licence en sciences économiques et en politiques publiques (1981), d’un Master en économie (1983) et d’un Master en sciences politiques (1989) de l’Université du Caire, M. Sherif a également obtenu un doctorat en politique et administration publiques de l’Université de Boston (1986).

Parlant de sa nomination, M. Sherif a indiqué qu’il se « réjouis de l’occasion qui m’est offerte d’apporter la somme de connaissances et d’expériences que j’ai acquises dans les opérations en Afrique pour aider à la mise en œuvre efficace du nouveau modèle opérationnel de la Banque.»
Pour le patron de la Bad « M. Sherif a une expérience bien avérée en matière de développement et de gestion de portefeuilles volumineux et complexes. Il nous apporte une connaissance approfondie de l’Afrique et une vaste expérience de la gestion d’équipes décentralisées, ainsi qu’une expertise stratégique, opérationnelle et technique qui embrasse plusieurs secteurs. C’est exactement ce dont la Banque africaine de développement a besoin pour le déploiement de son nouveau modèle opérationnel et de prestation de services sur l’ensemble du continent. Je me réjouis de la nomination de Khaled.»

Pierre Guislain
De nationalité belge, M. Pierre Guislain occupe actuellement le poste de directeur central du pôle transport et technologies de l’information et de la communication à la Banque mondiale où il joue un rôle de leadership mondial dans les pratiques internationales.
Il a bâti une carrière impressionnante à la Banque mondiale, sur une période de plus de 30 ans. Il a notamment été directeur du département chargé du climat des investissements au sein de la Société financière internationale et du Groupe de la Banque mondiale (2006-2014) et chef de la division des technologies de l’information et des communications du Groupe de la Banque mondiale de 2001 à 2005.
Titulaire d’un Master en administration publique, économie et politique publique de l’Université de Princeton (Etats-Unis), M. Pierre Guislain est également titulaire d’une licence en droit belge et en droit international, ainsi que d’une licence en philosophie de l’Université Catholique de Louvain (Belgique).
Commentant sa nomination, Pierre Guislain a déclaré qu’il est « enthousiasmé par la vision et l’agenda de la Banque africaine de développement concernant l’expansion du secteur privé et de l’infrastructure pour aider à tirer l’industrialisation du continent. ».
Le Président de la Banque africaine de développement, M. Akinwumi Adesina accueille cette nomination avec enthousiasme en soulignant que « Pierre Guislain jouit d’un leadership mondial et d’une solide expérience dans les investissements du secteur privé et le développement des infrastructures, en particulier en Afrique. Son rôle de premier plan dans la révolution des réformes du secteur des télécommunications, à l’échelon mondial et en Afrique, est largement reconnu ».

Théodore Kouadio
fratmat

Aller en haut