Accueil / Développement / BAD : Adesina Akinwumi encense Amadou Kane

BAD : Adesina Akinwumi encense Amadou Kane

BAD : Adesina Akinwumi encense Amadou Kane

Passé de 7 pays en novembre 2014 à 20 en juillet 2015, avec un volume de souscription qui a atteint la barre de 830 milliards de $ en mai 2015 ; contre 188 milliards de $ en novembre 2014, le Fonds Africa 50 connaît une grande embellie. Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Adesina Akinwumi a magnifié le travail remarquable du rapport de fin de mission déposé le 19 avril dernier par le Conseiller du fonds, Amadou Kane. Exclusif

Dans une correspondance officielle, dont Les Afriques a eu accès en exclusivité, le patron de la Banque Africaine de développement (BAD), le nigérian, Adesina Akinwumi a tenu à remercier l’ancien ministre des Finances du Sénégal et ex-patron Afrique de BNP Paribas, Amadou Kane, qui pilotait en tant que Conseiller Spécial du Fonds Africa50, de la qualité de son rapport de fin mission déposé le 19 avril 2016. «Je voudrais tout d’abord vous remercier pour votre disponibilité, le travail acharné, le dévouement et l’engagement personnel au service de Africa50. J ai noté que vous avez réussi dans votre tâche, avec des résultats significatifs. En particulier, le nombre de pays qui ont investit dans le Fonds Africa50, est passé de 7 en novembre 2014 à 20 en juillet 2015» a écrit Adesina. Outre l’augmentation du nombre de pays, le volume de souscriptions est passé de 188 milliards de $ en novembre 2014 à 830 milliards de $ en mai 2015, lit – on dans la correspondance que s’est procurée Les Afriques. Le président de la BAD affirme à l’endroit du ministre Amadou Kane: «Je tiens également à apprécier votre participation active et les recommandations utiles dans toutes les activités d’Africa50, que vous avez formulées depuis ma prise de fonction en tant que président de Africa50. Je vous félicite pour avoir été une force motrice dans le succès de Africa50». Le président Adesina compte aussi sur la vision et le soutien de l’ex-argentier du régime Macky Sall pour faire bouger les lignes du haut establishment de l’institution panafricaine, basée à Abidjan (capitale économique de Côte d’Ivoire ) et le rayonnement du Fonds Africa50.

Par Ismael Aidara, Rédacteur en chef
lesafriques.com

Aller en haut