vendredi 30 octobre 2020
Accueil / Développement / BAD et AEF lancent le concours «Infrastructures africaines de demain»

BAD et AEF lancent le concours «Infrastructures africaines de demain»

BAD et AEF lancent le concours «Infrastructures africaines de demain»

La Banque africaine de développement (BAD) et Forum africain de l’énergie (AEF) lancent le concours «African Utility of the Future» («Infrastructures africaines de demain»), assorti d’un prix de 5 000 dollars.

Le concours vise à inspirer la formation d’équipes et d’idées novatrices en vue de transformer les services publics actuels en un réseau électrique africain public de pointe, futuriste, SMART, vif et renouvelable.

Le Power, Energy, Climate and Green Growth Complex (PEVP) de la BAD participera à l’AEF2020. Il aura pour but de populariser le concept des d’«Infrastructures africaines de demain», thème du Forum 2019 de leadership des PDG de la BAD-APUA. Il s’agit là de poursuivre le concept de «la deuxième vague de réformes du secteur de l’électricité» dans le cadre du programme de transformation des services publics renouvelables (SUT) de la BAD – un élément clé qui continuera d’orienter son objectif stratégique d’éclairer et d’alimenter l’Afrique («Light Up and Power Africa»).

Le concours vise à inspirer la formation d’équipes et d’idées novatrices en vue de transformer les services publics actuels en un réseau électrique africain public de pointe, futuriste, Smart, vif et renouvelable. Le principe général est de créer une plateforme permettant aux propriétaires d’actifs actuels de proposer des idées innovantes, réalistes, pratiques et réalisables afin de pouvoir, à l’avenir, remplacer un à un les services publics existants. Sa conception s’appuiera sur les cinq piliers du programme de transformation des services publics renouvelables (SUT) : Meilleure gouvernance du secteur; Planification intégrée des ressources à moindre coût; Développement du capital humain; Réformes sectorielles et viabilité financière; Partenariats intelligents et suivi des performances.

Les critères de soumission

Le concours a démarré le 8 octobre et la date limite de soumission est fixée au 6 novembre 2020. Les candidatures des équipes resteront anonymes, et le recours à un nom d’équipe est vivement conseillé. L’objectif étant de solliciter des idées réalistes et pratiques concernant les services publics africains actuels, seules les équipes représentant les propriétaires actuels d’actifs de distribution seront autorisées à soumettre leur candidature. Ces propriétaires peuvent tout aussi bien être issus du secteur public que privé, et travailler en réseau, hors réseau ou en mini-réseau.

Seule l’équipe gagnante sera nommée, à moins que (selon la qualité des soumissions) les juges n’estiment que les propositions des équipes en 2e et 3e position méritent d’être mentionnées.

Les finalistes seront dévoilés le 11 novembre, tandis que l’équipe gagnante sera proclamée le 13 novembre, date de clôture de l’AEF 2020.

kapitalis

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut