jeudi 26 novembre 2020
Accueil / Finances / Baisse des revenus du segment vie pour les marocains Wafa et Saham Assurance

Baisse des revenus du segment vie pour les marocains Wafa et Saham Assurance

Baisse des revenus du segment vie pour les marocains Wafa et Saham Assurance

Les groupes marocains Wafa et Saham Assurance ont annoncé chacun une baisse des revenus du segment vie de leurs activités au cours du deuxième trimestre 2020. Ils s’attendent désormais à une contreperformance globale de leurs activités.

Wafa et Saham, deux leaders du secteur de l’assurance au Maroc ont signalé des baisses de revenus sur le segment vie de leurs activités au cours du deuxième trimestre 2020.

Chez Wafa Assurance, le chiffre d’affaires de l’assurance vie a reculé de 15,8% sur la période analysée. Pour Saham Assurance, les revenus du segment vie ont reculé de 27% au cours du deuxième trimestre 2020.

Dans un communiqué de Saham, devenu filiale du groupe sud-africain Sanlam, on apprend que cette situation est le fait d’une « baisse des collectes d’épargne ». Wafa Assurance n’a pas donné d’explications sur ce point précis. Ses responsables se sont plutôt exprimés sur la situation globale.

« La contreperformance des marchés financiers et l’annulation ou la suspension des versements de dividendes conjuguées au ralentissement économique qui met en difficulté les secteurs clients de la compagnie ont eu des conséquences significatives sur les résultats de Wafa Assurance », a fait savoir le groupe.

La publication par les autres assureurs de leurs performances de la période est à suivre. Selon des données diffusées par l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS), une organisation qui regroupe les assureurs marocains, les primes nettes émises par les assureurs marocains dans le segment vie ont augmenté de 6,3% au cours du deuxième trimestre atteignant les 5,37 milliards de dirhams.

La rentabilité du secteur marocain des assurances est à suivre. Globalement, les marges sur les activités de couverture des risques ont été plutôt solides au cours du deuxième trimestre 2020, grâce à la résilience dans l’émission des primes et une réduction des prestations et frais payés par les assureurs. Une faiblesse a été constatée sur les activités d’investissement, avec des revenus de placement en recul de 29,2% sur la période.

Les responsables de Wafa Assurance s’attendent désormais à un bénéfice net « significativement » en baisse pour le premier semestre 2020, et ils n’excluent pas la possibilité que tout l’exercice 2020 suive la même tendance. Saham Assurance pour sa part, n’a pas donné d’orientations sur ses perspectives de marges.

agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut