Accueil / Tic & Telecoms / Banque digitale : 5 tendances à surveiller en 2017

Banque digitale : 5 tendances à surveiller en 2017

Banque digitale : 5 tendances à surveiller en 2017

Le cabinet Forrester a publié une étude consacré aux tendances en matière d’applications bancaires à considérer en 2017. Blockchain, intelligence artificielle et adaptation des API aux apps et services tiers en font partie.

Le secteur de la banque est loin de rester insensible aux sirènes du numérique. D’ailleurs, elles ont tout intérêt à les embrasser au risque de perdre pied face à une clientèle de plus en plus connectée, mobile et avide de services bancaires et financiers innovants. Afin de répondre à ces nouveaux enjeux, les établissements bancaires commencent d’ailleurs à adopter de nouvelles pratiques avec dans la viseur la volonté de transformer leur proposition de valeur, reposant jusqu’alors pour les établissements historiques sur des succursales physiques, vers des services numériques qui ne doivent pas amoindrir mais au contraire accroître l’expérience client pour l’amener à son plus haut niveau.
Dans son dernier rapport « Trends in digital banking applications for 2017 », le cabinet d’études Forrester dresse justement les tendances qui devraient très fortement influencer les banques pour adapter leurs applications et accroître l’efficacité de leur architecture pour répondre aux nouveaux enjeux métiers et clients. Les 5 tendances ainsi identifiées par Forrester sont les suivantes : API-fication, intelligence artificielle, technologie Blockchain, intégration des succursales bancaires et banque entièrement numérique.

Des opportunités à saisir pour dynamiser l’activité
« Les développeurs d’applications bancaires doivent prendre conscience de ces cinq tendances qui seront la pierre angulaire de leur agenda Business Technology. Ils doivent donc changer la manière dont ils conçoivent, développent, sélectionnent et déploient les applications bancaires en 2017 », a prévenu Jost Hoppermann, analyste Forrester. « Ceux qui ne tiendront pas compte de ces tendances passeront à côté d’une opportunité d’aider leurs banques à atteindre leur pleine maturité ».

Parmi les principales tendances qui émergent dans la banque, on trouve en premier lieu les systèmes de dialogue et d’interaction client automatisés qui commencent à émerger, également connus sous l’appellation chatbots. « L’IA va renforcer les expériences numériques interactives en permettant de mettre en œuvre des interfaces utilisateurs plus intuitives, d’améliorer les interactions assistées avec les clients, d’assurer des conseils et l’automatisation des processus via des robots et de renforcer la sécurité des données », indique Forrester. Attention toutefois pour les banques à ne pas sombrer du côté obscur des chatbots en veillant à mettre en oeuvre un produit fini et éviter un scandale à la Tay.

La Deutsche Bank très impliqué dans Blockchain
Deuxième tendance mise en avant par Forrester dans son rapport : Blockchain. La technologie de transaction distribuée intéresse de près les banques, à l’instar de BNP-Paribas, Crédit Agricole ou encore la Deutsche Bank qui envisage d’ailleurs une mise en production de cette technologie d’ici 2 ans. « Blockchain peut potentiellement créer plus de valeur pour l’industrie bancaire si les processus métiers des différentes entités nécessitent un haut niveau de transparence, un temps de clôture de transaction plus court, et une automatisation plus large des processus dans la finance de marché », précise Forrester.

Le cabinet explique aussi dans son rapport, 3e tendance, que les banques sont amenées à optimiser leur chaîne de valeur qui les poussent à adapter leurs applications en ouvrant massivement leurs API à des tiers. L’objectif pour elles étant ensuite de proposer à leurs clients de meilleurs produits, services et expériences. La 4e tendance d’après Forrester se situera dans la capacité des banques à intégrer leurs succursales bancaires en prenant soin de prévenir que « le tout agence numérique ne réussir que si cela s’insère dans l’expérience client globale. » Mais cela pourrait s’avérer plus difficile pour certains établissements que d’autres : « Certaines banques rencontrent des difficultés à optimiser leurs succursales sans mettre en danger la rétention client ».

Enfin, en bouquet final, le cabinet pointe du doigt la nécessité pour les banques de se tourner entièrement vers le numérique, qui pourra être à même de garantir une expérience client de qualité. « Nombre de banques décident de se tourner vers des solutions sophistiquées supportant mobile, internet, analytiques, et du traitement cross-canal bancaire sans enquêter suffisamment sur l’amélioration sans couture de leurs processus », prévient toutefois Forrester.

 

 

 

Dominique Filippone / lemondeinformatique.fr

Aller en haut