Accueil / Finances / Banque Populaire: mission d’affaires en Afrique subsaharienne

Banque Populaire: mission d’affaires en Afrique subsaharienne

Banque Populaire: mission d’affaires en Afrique subsaharienne

Maroc Export et la Banque Populaire organisent, du 29 mai au 3 juin, la troisième édition de la mission d’affaires «B to B in Africa», qui se rend à Abidjan (Côte d’Ivoire), Libreville (Gabon) et à Dakar (Sénégal). 100 entreprises opérant dans l’ensemble des régions du Maroc y prennent part.

Après le succès de ses deux premières éditions, «B to B in Africa» s’apprête à entamer sa troisième tournée d’affaires en Afrique subsaharienne, placée cette fois sous le thème «Les écosystèmes industriels: vers une nouvelle génération de partenariat».

En effet, à la différence des deux précédentes éditions qui ont porté sur l’accompagnement des entreprises primo-exportatrices et exportatrices, cette troisième mission économique est essentiellement axée sur les écosystèmes industriels, à savoir l’Automobile, le Textile, les Matériaux de constructions, les IMME, le Cuir, TIC et Offshoring, les Services, la Chimie et Parachimie, Electricité et Energie renouvelable et Transport logistique.

«B to B in Africa» est un concept innovant visant à développer l’internationalisation des entreprises marocaines et tout particulièrement des PME régionales, précise un communiqué du Groupe Banque Centrale Populaire.

Bénéficier des offres de financement

Il permet aux entreprises participantes de profiter des carnets de RDV pré-qualifiés préparés conjointement par Maroc Export et les filiales Banque Atlantique, de prendre connaissance du climat des affaires et des mesures incitatives en vigueur au Gabon, au Sénégal ainsi qu’en Côte d’Ivoire, et de bénéficier aussi des offres de financement de la Banque Populaire et de ses filiales, ajoute le même communiqué.

Cet évènement intervient dans le cadre du plan d’accélération industrielle et suite au lancement de nombreux écosystèmes dans plusieurs secteurs d’activités.

En encourageant les investissements de part et d’autre, ce partenariat public-privé entend ainsi contribuer, de façon efficace et concrète, au renforcement des échanges commerciaux entre le Royaume et ses partenaires subsahariens, dans le cadre de la coopération Sud-Sud, poursuit le communiqué.

Pour rappel, les deux premières éditions ont enregistré plus de 3000 rendez-vous B to B et des bons de commande se chiffrant à plusieurs centaines de millions de dirhams.

le360.ma

Aller en haut