Accueil / Finances / Banque PRIVEE : Interview avec BADR ALIOUA, Directeur exécutif du Groupe Attijariwafa bank en charge de la Banque Privée

Banque PRIVEE : Interview avec BADR ALIOUA, Directeur exécutif du Groupe Attijariwafa bank en charge de la Banque Privée

Banque PRIVEE : Interview avec BADR ALIOUA, Directeur exécutif du Groupe Attijariwafa bank en charge de la Banque Privée

La cellule d’ingénierie et de planification patrimoniale s’appuie sur l’expertise des diverses entités du groupe. L’évolution de la banque privée devra accompagner la mutation du tissu économique marocain.

Pouvez-vous, en quelques mots, évaluer la santé de la Banque Privée d’Attijariwafa bank ?

La Banque Privée d’Attijariwafa bank n’est pas une structure indépendante. Nous sommes une business-unit spécialisée intégrée à une banque universelle. Nous agissons de manière transverse aussi bien sur les régions que sur les marchés, et avons de ce fait un impact moteur dans l’optimisation du chiffre d’affaires et de la rentabilité induits par les services bancaires et para-bancaires offerts à nos clients.

Nous disposons d’espaces dédiés à notre clientèle sur les principales villes du Royaume (plusieurs à Casablanca et Rabat, Kénitra, Tanger, Fès, Meknès, Oujda, Marrakech, Agadir et d’autres à venir). C’est dire que ce maillage à l’échelle nationale renseigne sur la taille de notre marché.

Dans ces Espaces Banque Privée, nous mettons à la disposition de nos relations des gestionnaires dédiés qui gèrent des portefeuilles calibrés afin de garantir une disponibilité optimale, dans le temps et dans l’espace.

La position de leader de la Banque Privée d’Attijariwafa bank est donc bien installée et la satisfaction de nos relations est bien plus qu’un objectif, c’est une raison d’être. Cette satisfaction se reflète par un indice de fidélité qui conforte notre approche de proximité et nous permet d’être en phase avec nos objectifs de croissance et de rentabilité.

Le marché financier connaît plusieurs mutations. Comment adaptez-vous vos produits à cette nouvelle donne ?

La palette de la Banque Privée est bien large et va du plus court au plus long terme en offrant aussi bien des possibilités de garantie de capital et de rendement pour les plus prudents que des propositions opportunistes de croissance pour les plus fonceurs.

Notre clientèle bénéficie d’un accompagnement sur mesure. Dépendamment des profils dégagés, nous proposons des solutions qui s’articulent autour de produits allant du simple placement à terme aux plus élaborées des offres d’investissement, en passant par la panoplie des produits de placement en OPCVM, actions, épargne assurances et produits structurés.

La cellule d’ingénierie et de planification patrimoniale de la Banque Privée s’appuie dans ce sens sur le savoir-faire et l’expertise des diverses entités et filiales spécialisées du Groupe pour permettre à nos clients d’être aux premières loges de toute nouveauté et bénéficier d’accès optimaux à toutes les innovations de produits induites par les évolutions réglementaires.

La clientèle de la Banque Privée devient de plus en plus jeune, avertie et exigeante par rapport à ses besoins. Comment réussissez-vous à satisfaire une demande, des fois assez complexe ?

La Banque Privée d’Attijariwafa bank est culturellement proche des spécificités de ses clients. Nous faisons de cette proximité un atout premier qui nous permet de comprendre finement leurs besoins et d’anticiper les attentes aux futurs proches et lointains de nos relations présentes et à venir. Notre vision est orientée client sans objectifs produits. La neutralité qui caractérise nos propositions ainsi que notre engagement d’adapter nos recommandations au profil du client et à son degré de connaissances techniques à travers un discours simple et clair sont les ingrédients de la confiance sans cesse renouvelée de nos clients.

La sophistication des offres est certes une des attentes des nouvelles générations dont le comportement par rapport au patrimoine est caractérisé par une tendance plus marquée à la planification, la tolérance d’un niveau de risque plus élevé généralement que leurs aînés, ainsi qu’un appétit plus marqué au financement.

Dans notre stratégie, nous avons anticipé ces tendances ainsi que l’évolution de la pyramide des âges de notre base de relations à travers la mise en œuvre de solutions de placement et de financement adaptés, d’accès digitaux exclusifs à nos relations ainsi que des propositions de structuration qui prennent en compte la phase de vie du patrimoine et de son détenteur. Nous estimons que c’est une opportunité de croissance pour notre business d’être challengés par ces «quadras» qui viennent enrichir nos cahiers des charges et hisser notre niveau d’exigence à la hauteur de leurs espérances. Nous demeurons très confiants dans notre capacité à disposer des moyens de ces ambitions à même de mériter la confiance des fortunes présentes et celles à devenir.

Quelles perspectives réservez-vous au secteur de la Banque Privée au Maroc ?

L’évolution de la Banque Privée devra accompagner la mutation du tissu économique marocain en termes de transmission intergénérationnelle de patrimoine, de modernisation des marchés et des outils d’accès, de suivi et de gestion.

Les avancées économiques du pays auront une incidence directe sur la création et le développement du patrimoine et de l’épargne. De plus, des opportunités formidables transparaissent dans l’ouverture de nos opérateurs économiques sur les économies de notre continent

lavieeco

Aller en haut