dimanche 09 août 2020
Accueil / Finances / Banques : 19,432 milliards de FCFA de dividende à percevoir par les actionnaires d’Ecobank Côte d’Ivoire

Banques : 19,432 milliards de FCFA de dividende à percevoir par les actionnaires d’Ecobank Côte d’Ivoire

Banques : 19,432 milliards de FCFA de dividende à percevoir par les actionnaires d’Ecobank Côte d’Ivoire

Les actionnaires d’Ecobank Côte d’Ivoire, filiale du groupe bancaire panafricain du même nom, percevront le 20 juillet 2020, au titre de l’exercice 2019, un dividende net global de 19,432 milliards de FCFA (29,149 millions d’euros), ont annoncé les dirigeants de cette banque basée à Abidjan.

Rapporté aux 55.050600 actions qui composent le capital social, cela représente un dividende net par action de 353 FCFA. Ce dividende net représente 70,6% de la valeur nominale d’une action qui est de 500 FCFA.

Ecobank Côte d’Ivoire avait réalisé au terme de l’exercice 2019 un bénéfice de 25,365 milliards de FCFA contre  20,707 milliards de FCFA en 2018, soit une progression de 22%.

La banque avait néanmoins vu son total de bilan progresser que de 2% à 1494,457 milliards de FCFA contre 1467,881 milliards de FCFA au 31 décembre 2018.

Ecobank Côte d’Ivoire a eu à collecter moins de ressources auprès de sa clientèle avec une réalisation de 802,361 milliards de FCFA contre 868,925 milliards de FCFA à la fin de l’exercice 2018 (-8%). Cette contreperformance est due aux dépôts à vue et aux dépôts de garantie.   En parallèle, les crédits nets qu’elle a accordés à cette clientèle se sont également repliés de 12% à 660,733 milliards de FCFA contre 754,938 milliards de FCFA en 2018. En revanche le portefeuille de titres de la banque s’est accru de 12% pour atteindre 587 milliards de FCFA en 2019 contre 525 milliards de FCFA en 2018.

Quant au produit net bancaire, il a été en retrait de 2%, passant de 84,822 milliards de FCFA en 2018 à 83,400 milliards de  FCFA un an plus tard.

Durant la période sous revue, Ecobank Côte d’Ivoire a réduit de 4% ses charges d’exploitation qui se sont situées à 44,057 milliards de FCFA contre 45,902 milliards de FCFA en 2018. De même, la banque a eu à améliorer nettement son cout du risque : de 17,431 milliards de FCFA au 31 décembre 2018, il est passé à 11,318 milliards de FCFA au 31 décembre 2019 (-35%).

Quant au résultat avant impôts, il a progressé de 30%, s’établissant à 28,048 milliards de FCFA contre 21,546 milliards de FCFA au terme de l’exercice 2018.

financialafrik

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut