dimanche 08 décembre 2019
Accueil / Finances / Banques : Hausse de 381 millions de FCFA du résultat net de la CRRH-UEMOA

Banques : Hausse de 381 millions de FCFA du résultat net de la CRRH-UEMOA

Banques : Hausse de 381 millions de FCFA du résultat net de la CRRH-UEMOA

Le résultat net de la Caisse régionale de refinancement hypothécaire de l’Union économique et monétaire ouest africaine (CRRH-UEMOA) a connu une forte hausse de 381 millions de FCFA (571.500 euros) au terme du premier semestre 2019 comparé à la même période de 2018, ont annoncé les dirigeants de cet établissement bancaire basé à Lomé au Togo.

Ce résultat s’est établi  en effet à 735 millions de FCFA au 30 juin 2019 contre  à 354 millions de FCFA au 30 juin 2018, soit une progression de 108% en valeur relative.

Le total bilan de l’institution sous régionale a, pour sa part, progressé de 30% à 206,034 milliards de FCFA contre 158,356 milliards de FCFA au premier semestre 2018.

Quant au produit net bancaire  de la CRRH, il s’est accru de 478 millions de FCFA, passant de 790 millions de FCFA au 30 juin 2018 à 1,268 milliard de FCFA un an plus tard. Les dirigeants de l’Institution expliquent cette situation par  « la croissance du niveau des refinancements sur ressources de marché et sur ressources concessionnelles et l’amélioration des revenus de placement de la CRRH-UEMOA ».

La dernière mobilisation de ressources par appel public à l’épargne réalisé par la CRRH pour un montant de 30 milliards de FCFA date du 21 décembre 2018. Ce qui a permis de refinancer sept banques actionnaires. Selon les responsables de la Caisse, cette dernière opération de refinancement porte à 162,362 milliards de FCFA le montant total des ressources mobilisées sur le marché financier régional en sept ans d’activités opérationnelles. Ce montant a permis de refinancer 34 banques actionnaires. Au titre des ressources concessionnelles, la CRRH a mobilisé auprès de la KFW un montant de 26,238 milliards de FCFA et 11,708 milliards de FCFA auprès de la Banque mondiale.

Concernant les frais généraux, ils se sont accrus de 26% avec une réalisation se situant à 532 millions de FCFA contre 423 millions de FCFA au premier semestre 2018.

Pour sa part, le résultat brut d’exploitation est en hausse de 108%, passant de 354 millions de FCFA au premier semestre 2018 à 735 millions de FCFA un an plus tard.

Albert Savana
financialafrik

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut