Accueil / Finances / Banques : le virement instantané disponible dans un an en Europe

Banques : le virement instantané disponible dans un an en Europe

Banques : le virement instantané disponible dans un an en Europe

Le virement instantané doit permettre aux utilisateurs (particuliers, entreprises ou administrations…) d’effectuer des transfert d’argent de compte à compte en moins de 10 secondes. Et cela à terme dans 34 pays européens. Aujourd’hui, de telles opérations sont effectuées dans un délai d’un jour ouvré.

Faire une virement bancaire en quelques secondes et observer son solde évoluer quasiment en temps réel. Cela devrait devenir une réalité d’ici à novembre 2017 dans les pays de l’Union européenne (UE), a annoncé mercredi le Conseil européen des paiements (EPC), qui rassemble la plupart des organismes bancaires de l’UE.

SERVICE 7j/7, 24h/24

“L’EPC a lancé aujourd’hui le programme de virement instantané Sepa. Les fournisseurs de solutions de paiement européens ont maintenant un an pour se mettre en ordre de bataille afin de pouvoir réaliser les premières transactions de ce type en novembre 2017″, indique l’organisme basé à Bruxelles. En outre, ces transfert seraient effectués “à tout moment et n’importe quel jour, y compris les weekends ou les jours fériés”, précise l’EPC. Montant maximum de l’opération ? 15.000 euros.

Ce type de paiement devrait représenter une nouvelle alternative crédible au paiement par chèque ou par cash. En facilitant un peu plus les paiements de personne à personne, il pourrait également accélérer le déclin des espèces. Déjà en place depuis deux ans au Danemark, le virement instantané s’est accompagné d’un recul des transactions en liquide.

L’EPC prévient toutefois que le programme de virement instantané “est optionnel” et que son “succès dépendra du nombre de fournisseurs de systèmes de paiement qui y adhéreront”. “Les banques et établissements de paiement devront développer les outils de tenue de compte, les applications mobiles et autres interfaces clients qui leur permettront de proposer ces services”, a ajouté un expert du secteur aux Échos.

boursorama.com

Aller en haut