Accueil / Finances / Barclays Kenya régresse au troisième trimestre

Barclays Kenya régresse au troisième trimestre

Barclays Kenya régresse au troisième trimestre

Barclays Kenya enregistre une chute de 12% de son bénéfice net au cours des neuf premiers mois de l’année en cours par rapport à la même période l’année dernière.

La banque a ainsi dégagé un bénéfice net de 51,35 millions de dollars (5,3 milliards de shillings) pour le troisième trimestre 2017 contre 59,1 millions de dollars (6,1 milliards de shillings) à la même période de 2016.

« Ceci est en grande partie dû à l’impact de la loi sur les taux d’intérêt qui a fait baisser les rendements des actifs productifs d’intérêts de 14,2% à 12,6% », a indiqué la banque dans un communiqué accompagnant les résultats.

Pour l’équipe dirigeante de la banque, cette contre-performance est due conditions économiques difficiles, aux incertitudes politiques et à l’impact des plafonds de taux d’intérêt qui sont entrés en vigueur en septembre 2016.

«Nous avons fait face, cette année, à une multitude de défis sur les fronts macroéconomiques et politiques. La période électorale prolongée a présenté un climat d’incertitudes», a déclaré Jeremy Awori, directeur général de la Barclays Bank of Kenya.

Toutefois, la filiale kenyane de la banque britannique Barclays a enregistré une croissance de 5% au niveau des prêts à la clientèle à 167 milliards de shillings, grâce principalement à une croissance de 5% et de 8% dans les banques de consommation et les banques de PME respectivement.

Les dépôts des clients ont augmenté de 11% à 1,9 milliard de dollars, principalement grâce aux comptes transactionnels.

Amadjiguéne Ndoye
financialafrik

Aller en haut