Accueil / Mines & Energies / Barclays Plc se montre sceptique sur l’embellie des titres boursiers adossés sur les actifs…

Barclays Plc se montre sceptique sur l’embellie des titres boursiers adossés sur les actifs…

Barclays Plc se montre sceptique sur l’embellie des titres boursiers adossés sur les actifs…

Barclays Plc se montre sceptique sur l’embellie des titres boursiers adossés sur les actifs miniers

Le groupe Barclays Bank Plc a averti d’un risque de revers des actions des sociétés minières cotées, expliquant que l’embellie qui s’est observée sur les marchés financiers après l’atteinte des niveaux les plus bas en fin janvier 2016, risque d’être suivie par une phase de désinvestissement, car les fondamentaux du secteur minier international n’ont pas beaucoup changé.

« Les investisseurs ont été attirés par les matières premières, dont les titres sont les plus performants depuis le début de l’année 2016. Toutefois, en l’absence d’une embellie généralisée des fondamentaux dans le secteur, la progression boursière des actions des entreprises minières ne risque pas de se répéter au cours du deuxième trimestre, et on risque d’assister à des désinvestissements liés à la volonté des investisseurs d’effectuer des prises de bénéfice », a expliqué Kevin Norrish (photo), un des analystes de Barclays.

Les prévisions du groupe bancaire sonnent comme un avertissement pour les investisseurs, notamment du Johannesburg Exchange qui abrite plusieurs grandes entreprises minières dont les valeurs boursières, pour certaines, ont connu une amélioration de près de 86% depuis le début de l’année, poussant même certains analystes à recommander à Anglo American d’en profiter pour émettre de nouvelles actions, afin de mobiliser les ressources financières et faire face à son endettement, plutôt que de céder des actifs qui peuvent générer des revenus.

Anglo American dont le point de vue sur la situation actuelle dans les marchés est proche de celui de Barclays, s’est refusé à suivre ces conseils d’augmentation ou d’ouverture de capital. Il n’y a pas que Barclays ou Anglo American qui restent réservés sur les performances boursières des entreprises minières. L’agence de notation américaine Moody’s a fait savoir qu’elle réexaminait la notation de 12 grandes entreprises minières, dont celles de BHP Billiton et Anglo American qui sont très actives sur le continent africain.

Idriss Linge
agenceecofin.com

Aller en haut