Accueil / Tic & Telecoms / Bataille de communication autour du propriétaire réel de Telecel Zimbabwe

Bataille de communication autour du propriétaire réel de Telecel Zimbabwe

Bataille de communication autour du propriétaire réel de Telecel Zimbabwe

Selon le journal Daily News, la porte-parole du groupe télécoms VimpelCom, Rozzyn Boy, a démenti le 13 avril 2016, les informations données par Supa Mandiwanzira, le ministre des technologies de l’information et de la communication, au parlement le 11 avril 2016. Le ministre s’était réjoui de la finalisation, par le gouvernement zimbabwéen, de l’acquisition des 60% de parts de VimpelCom dans Telecel pour 40 millions de dollars. Cette transaction fait de la société de téléphonie mobile, une entreprise entièrement nationale.

Pour Rozzyn Boy, « actuellement, VimpelCom et Global Telecom Holding (GTH) demeurent actionnaires à 60% dans Telecel et nous visons la finalisation de cette vente, seulement après la satisfaction de toutes les conditions habituelles de clôture ». La porte-parole de VimpelCom a toutefois reconnu que le prix pour les 60%, qui avait été négocié à 40 millions de dollars, avait déjà été réglé dans la totalité.

C’est à travers le fournisseur de services Internet ZARNet, appartenant à l’Etat, que le gouvernement de Zimbabwe est entré en négociation avec VimpelCom. L’argent qui a servi au paiement des 60% de parts de Telecel Zimbabwe, a été fourni par l’Agence nationale de sécurité sociale (NSSA), le fonds de pension national.

agenceecofin.com

Aller en haut