Accueil / Finances / BOA Benin améliore ses marges sur opérations financières, malgré leurs baisses en valeur

BOA Benin améliore ses marges sur opérations financières, malgré leurs baisses en valeur

BOA Benin améliore ses marges sur opérations financières, malgré leurs baisses en valeur
Arise possédera environ 5% du groupe Bank of Africa

La filiale au Benin du groupe Bank of Africa a réalisé des produits sur opérations financières de 65,17 milliards de FCFA, une performance qui se situe en baisse de 34,9% comparé aux 100,2 milliards de FCFA générés sur cet indicateur en 2014. Mais malgré cette baisse en valeur, la marge sur produit financier est ressortie à 18,17 milliards de FCFA, contre 16,6 milliards de FCFA en 2014.

Pour le reste, les intérêts et produits assimilés ont grimpé pour se hisser à 32,4 milliards de FCFA, en progression de 8% comparé à 2014. Dans ces conditions, et bénéficiant d’un impôt plus faible, la banque a réalisé un bénéfice net de 12,3 milliards de FCFA, en progression de 4,8%.

Derrière cette performance se cachent toutefois quelques disparités. L’encours des crédits à la clientèle a faiblement évolué à 262,1 milliards de FCFA (261,2 milliards de FCFA en 2014). Il faut dire que les prêts directs accordés aux clients ont progressé de manière plus significative (environ 6 milliards de FCFA). Un point positif, car dans le même temps, les provisions pour risques n’ont que faiblement évolué pour se hisser à seulement 3,7 milliards de FCFA.

BOA Benin a aussi bien tiré avantage de ses titres de placement, dont la valeur globale atteint désormais 256,38 milliards de FCFA au terme de l’exercice 2015, contre 210,27 milliards en 2014. Dans les foulé, les produits sur titres de placement ont progressé de 4 milliards pour atteindre 15,04 milliards de FCFA.

Le conseil d’administration de la Banque a proposé pour l’assemblée générale, que soit distribué un dividende de 8100 FCFA par action. Une somme supérieure aux 7716 FCFA versés pour le compte de l’année 2014. Cela équivaut aussi à un rendement de 4,45% de la valeur actuelle du titre sur la bourse d’Abidjan, en léger repli comparé au 5,9% de rendement qui se dégageait du titre à la fin 2015. Mais en retour, la plus-value sur l’action depuis début janvier 2016 est de 27% et il faut y ajouter les 30% de progression tout au long de 2015.

Idriss Linge
agenceecofin.com

Aller en haut