jeudi 23 mai 2019
Accueil / Bourse / Bolloré: ventes en hausse de 7% au 1er trimestre grâce à Vivendi

Bolloré: ventes en hausse de 7% au 1er trimestre grâce à Vivendi

Bolloré: ventes en hausse de 7% au 1er trimestre grâce à Vivendi

Le groupe français Bolloré a enregistré un chiffre d’affaires de 5,7 milliards d’euros, en hausse de 7% au premier trimestre grâce notamment à Vivendi dont la branche musique, Universal Music Group (UMG), a progressé de 19% en un an, d’après un communiqué publié mercredi.

La croissance organique du groupe (à périmètre et taux de change constants) s’établit elle à 4%, la différence étant due à l’intégration d’Editis par Vivendi et à 68 millions d’euros d’effets de change.

Le géant des médias a rejoint Bolloré en avril 2017. Ce trimestre, ses revenus ont cru de 6% en organique, à 3,5 milliards d’euros, surtout grâce à UMG, « qui enregistre une hausse de 28% des revenus liés aux abonnements et au streaming et de 21% des ventes physiques », selon le communiqué.

Blue Solutions, la filiale spécialisée dans le stockage d’électricité, affiche elle un recul de 55%, à 5 millions d’euros pour le premier trimestre.

Une baisse « conforme aux prévisions avant le démarrage de la production du nouveau modèle de la batterie LMP », relève la filiale dans un communiqué.

Blue Solutions fournit les batteries des voitures électriques Bluecar fabriquées par Bolloré, notamment utilisées pour le service d’autopartage de la ville de Paris. Mais la fin du contrat d’Autolib’ fin juillet a pénalisé l’entreprise, à hauteur de 10 millions d’euros.

Elle est depuis en transition, en attendant que les contrats remportés pour ses nouvelles batteries, « plus performantes pour l’industrie du bus », portent leurs fruits. La filiale se félicite notamment que la RATP ait « retenu Bluebus et les batteries Blue Solutions comme l’un de ses fournisseurs pour son réseau ».

L’activité « stockage d’électricité et solutions », qui comprend les batteries, ressort donc à 75 millions d’euros sur le trimestre, en recul de 16% sur un an.

Côté « transport et logistique », le chiffre d’affaires augmente de 3% (2% en organique), à 1,5 milliard d’euros, grâce à « la hausse des taux de fret maritimes et de l’augmentation des volumes logistiques en Europe, en Asie et aux Etats-Unis. »

La branche est entrée en négociations exclusives avec le groupe maritime Khun en vue de lui vendre les activités portuaires du groupe en France, un marché sur lequel Bolloré n’est pas dominant.

« Ce projet pourrait être effectif au cours du troisième trimestre 2019, après finalisation des procédures sociales, juridiques et administratives », précise le communiqué.

Quant à l’activité de logistique pétrolière, elle baisse de 1% au premier trimestre à 665 millions d’euros, à cause de « conditions climatiques défavorables » mais aussi d’un effet de comparaison négatif, car elle avait réalisé des ventes ponctuelles exceptionnelles en 2018.

afp/rp

zonebourse

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut