dimanche 05 juillet 2020
Accueil / Mines & Energies / Botswana : De Beers veut déplacer temporairement ses sessions de ventes de diamants hors du pays

Botswana : De Beers veut déplacer temporairement ses sessions de ventes de diamants hors du pays

Botswana : De Beers veut déplacer temporairement ses sessions de ventes de diamants hors du pays

Affecté par la pandémie de Covid-19, le groupe De Beers travaille avec le Botswana pour déplacer ses ventes de diamants hors de Gaborone. La compagnie veut rapprocher son produit de ses principaux clients en Belgique et en Inde pour être en mesure de relancer ses ventes dès que possible.

Le groupe De Beers veut être prêt à reprendre ses ventes de diamants dès que la situation sanitaire qui sévit actuellement sur le plan mondial le permettra. Il a à cet effet entamé des discussions avec le gouvernement botswanais afin de déplacer temporairement le lieu de ses traditionnelles sessions de vente de Gaborone vers d’autres pays plus proches de ses acheteurs.

Depuis plusieurs années, le groupe organise annuellement 10 sessions de vente de diamants dans la capitale botswanaise. Avec la pandémie de Covid-19, elle a dû suspendre ces rencontres face aux restrictions de voyage affectant ses clients, qui se trouvent pour la plupart à Anvers (Belgique) et Mumbai (Inde).

« Si nous pouvons rapprocher notre produit de ces pays, cela nous donnera la flexibilité nécessaire pour relancer les ventes dès que les marchés rouvriront […]. Cette mesure temporaire nous permettra, à nous et au gouvernement, de générer des revenus dans cette période difficile », a déclaré Paul Rowley, un haut responsable de la compagnie, dans des propos relayés par Reuters.

Rappelons que la pandémie a déjà obligé De Beers à annuler les sessions de vente d’avril et de mai, après que celle de février ait connu une baisse de 36 % des revenus.

agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut