Accueil / Bourse / Bourse de Paris : Le CAC40 n’a pas encore sauvé sa semaine

Bourse de Paris : Le CAC40 n’a pas encore sauvé sa semaine

Bourse de Paris : Le CAC40 n’a pas encore sauvé sa semaine

Les places européennes ont globalement terminé en baisse hier, sur un nouveau coup de mou du secteur automobile et un accès de faiblesse des médias. Le CAC40 perd -0,8% en matinée, à 5 090 points, alors que le cycle des résultats trimestriels touche à sa fin. La Fed a laissé hier ses taux inchangés et semble avoir toujours l’intention de donner un tour de vis additionnel en décembre.

Les marchés américains ont consolidé hier leurs copieux gains de la séance de mercredi, à l’exception du Dow Jones qui a grappillé quelques points grâce à la bonne tenue du compartiment financier. Le principal temps fort de la journée, la décision de politique monétaire de la Fed, n’a pas réservé de surprises : la banque centrale a laissé inchangés ses taux tout en réitérant sa trajectoire de resserrement monétaire. Le discours n’a pas non plus varié : l’économie est solide, la hausse des taux sera graduelle. Plusieurs médias financiers américains se font en revanche l’écho d’une polémique qui enfle autour des conséquences de l’allègement du bilan de la banque centrale. De nombreux financiers estiment que la politique de réduction du portefeuille d’obligations de l’institution assèche le système à l’heure où la demande de liquidités est forte. Ils craignent que cela ne provoque une inflation des coûts d’emprunt lorsque l’économie ralentira. C’est un débat qui devrait resurgir dans les semaines à venir.

Dans le reste de l’actualité, on continue à se catapulter des avertissements à la figure entre Bruxelles et Rome et entre Bruxelles et Londres. Theresa May espèrerait toujours aboutir à un compromis dans les jours qui viennent pour sceller un accord d’ici la fin du mois. Les marchés asiatiques reculent presque tous, à l’exception de l’Inde, sur des craintes de ralentissement de la croissance chinoise à cause de la montée des barrières douanières.

Le rythme des publications trimestrielles d’entreprises va décliner à partir d’aujourd’hui, même si quelques dossiers intéressants sont encore sur les tablettes, comme Allianz dans l’assurance, Compagnie Financière Richemont dans le luxe et Atlantia dans les infrastructures. Aux Etats-Unis, TD Ameritrade est le seul nom d’envergure sur l’agenda du vendredi. Le CAC40 perd -0,8% en matinée, sous les 5 100 points.

Les temps forts économiques du jour

Après la production industrielle française (8h45), cap sur le Royaume-Uni à 10h30 avec le PIB mensuel, la production industrielle et la balance commerciale. Aux Etats-Unis, les prix à la production (14h30, consensus core +0,2%) précèderont l’indice de confiance des consommateurs de l’Université du Michigan (16h00, consensus 98).

L’euro poursuit sa glissade conte le greenback à 1,13472 USD (-0,18%). L’or noir décroît aussi, à 60,53 USD pour le brut léger américain WTI et à 70,70 USD pour le Brent de Mer du Nord, qui perdent environ -0,4%. L’once d’or continue à perdre les cents gagnés dans la douleur ces dernières semaines, à 1 218 USD. On retrouve le taux du 10 ans américain à 3,224%, en légère baisse. (…)

zonebourse

Aller en haut