Accueil / Bourse / Bourse Paris: le CAC 40 en net recul, attentif au dossier grec

Bourse Paris: le CAC 40 en net recul, attentif au dossier grec

Bourse Paris: le CAC 40 en net recul, attentif au dossier grec

La Bourse de Paris se maintenait en nette baisse lundi après-midi, (-1,23%), renouant avec la prudence alors que se tient une réunion des ministres des Finances de la zone euro sur la Grèce.

A 15H38, l’indice CAC 40 perdait 62,65 points à 5027,74 points, dans un volume d’échanges de 1,9 milliard d’euros. Vendredi, il avait bondi de 2,48%.

Le marché parisien subissait un repli marqué depuis l’ouverture, se rapprochant du seuil des 5000 points, autour duquel il a tourné la semaine dernière.

De son côté, Wall Street évoluait à l’équilibre en début de séance.

“En zone euro, c’est bien évidemment le dossier brûlant de la Grèce qui est dans tous les esprits puisque l’Eurogroupe se réunit aujourd’hui à Bruxelles”, remarque John Plassard, chez Mirabaud Securities.

“Mais à ce stade, une solution semble à exclure selon les déclarations de plusieurs hauts responsables européens”, rappelle-t-il.

La réunion des ministres des Finances de la zone euro a débuté à 15H00 à Bruxelles, afin d’avancer sur la reprise du financement de la Grèce, avant un important remboursement mardi auprès du FMI.

Plus généralement, sur les marchés, “la volatilité restera forte, tant la visibilité reste faible sur plusieurs sujets centraux” à commencer par la Grèce, estiment pour leur part les stratégistes chez Crédit Mutuel-CIC.

En outre, “la capacité de reprise de l’économie américaine reste également en suspens” et les investisseurs devraient en savoir plus avec notamment les ventes au détail dans le pays mercredi, selon eux.

Le marché parisien était tiré vers le bas par le fort recul du groupe Airbus (-2,16% à 62,03 euros) après le crash d’un A400M samedi lors d’un vol d’essai près de Séville, dans le sud de l’Espagne, faisant quatre morts et deux blessés graves.

Air France-KLM prenait 0,75% à 8,27 euros après avoir annoncé un trafic passagers stable au mois d’avril, grâce notamment au développement de sa filiale à bas coût Transavia, et une chute de son trafic cargo, en recul continu depuis un an.

Lafarge gagnait 1,17% à 65,01 euros alors que la fusion avec Holcim a été validée par les actionnaires du groupe suisse lors d’une assemblée générale extraordinaire.

Saint-Gobain refluait de 0,35% à 41,27 euros alors que le PDG du groupe français essaye de convaincre dans une lettre ouverte les actionnaires et le personnel de la firme chimique suisse Sika du bien-fondé de sa prise de contrôle par le groupe français, selon plusieurs hebdomadaires suisse-allemands.

Eurofins prenait 2,17% à 265,75 euros, soutenu par un chiffre d’affaires en hausse de 29,4% sur le premier trimestre et la confirmation de ses objectifs de vente et de rentabilité opérationnelle pour l’année 2015.

afp/rp
romandie.com

Aller en haut