Accueil / Bourse / Bourse Zurich: bien orientée, Nestlé et Novartis au menu

Bourse Zurich: bien orientée, Nestlé et Novartis au menu

Bourse Zurich: bien orientée, Nestlé et Novartis au menu

La Bourse suisse semblait sur le chemin de la rémission jeudi, au lendemain d’une séance qui l’a vu rechuter dans le rouge. La place zurichoise pourrait ainsi prendre le contrepied de Wall Street dont les principaux indices ont fini en léger repli la veille. La saison des résultats bat son plein sous nos latitudes. Les poids lourds Nestlé et Novartis ont dévoilé leur performances respectives à fin septembre.

La Bourse de New York n’a pas réussi mercredi à maintenir sa tendance positive. Elle a été plombée par des données macroéconomiques maussades, souligne Mirabaud Securities dans sa note matinale. Malgré un relâchement de la tension dans le dossier du Brexit, les négociations entre la Grande-Bretagne et l’Union européenne pèsent sur le moral des investisseurs.

Publiées en soirée, Les Minutes de la Réserve fédérale américaine (Fed) occupent néanmoins le devant de la scène. La Fed a signalé qu’elle était prête à remonter les taux d’intérêt au-delà du niveau neutre, ce qui a fait repartir le dollar à la hausse.

Sur le plan macroéconomique, les ventes au détail en Grande-Bretagne pour le mois de septembre et l’indice manufacturier de Philadelphie d’octobre retiendront l’attention, selon le courtier genevois.

A 8h20, le SMI prenait 0,08% à 8757,60 points, selon les opérations avant-Bourse enregistrées par la banque Julius Bär. Une grande majorité des valeurs vedettes naviguait juste au-dessus de la ligne de flottaison. Le menu de la saison des résultats est copieux ce jeudi avec pas moins de deux poids lourds.

Nestlé (-0,9%) se dirigeait vers une ouverture négative. Le géant agroalimentaire a certes connu une croissance correcte au cours des neuf premiers mois de l’année, mais cette progression s’est révélée légèrement inférieure aux attentes. Les objectifs sont confirmés. Le groupe veveysan a annoncé de nouvelles charges de restructuration.

Novartis faisait clairement mieux (+1,0%), même si le laboratoire rhénan n’a pas pu maintenir la dynamique connue jusqu’ici. La copie présentée par le groupe pharmaceutique s’inscrit néanmoins dans la ligne des prévisions. Le troisième larron Roche (+0,1%) était dans la moyenne.

Publiés la veille, les chiffres trimestriels de Temenos (+3,5%) semblaient convaincre.

SGS évoluait autour de l’équilibre avec une avancée de 0,1%. Le groupe genevois a annoncé l’acquisition de l’américain Inter-Basic Resources (IBR), spécialisé dans le test et la vérification de la performance de filtration de l’air et des fluides.

Parmi les groupes perdants figurait Swiss Re (-1,4%), qui a fait le point sur ses prévisions de coûts liés aux catastrophes naturelles. Le réassureur zurichois table sur un montant total de 1,1 milliard de dollars.

Swatch et Richemont perdaient tous deux 0,3% dans le sillage de statistiques des exportations horlogères en recul pour le mois de septembre.

Sur le marché élargi, Kühne+Nagel (-0,9%) ne semblait guère faire l’unanimité après la publication de ses chiffres trimestriels, contrairement à Inficon (+3,1%).

Autoneum chutait de 2,9% suite à un avertissement sur résultat. Le fournisseur de l’industrie automobile rencontre des difficultés en Amérique du nord, où le groupe s’efforce de restructurer ses activités.

fr/vj
romandie

Aller en haut