Accueil / Bourse / Bourse Zurich: entame de semaine attendue en baisse, Nestlé verse son dividende

Bourse Zurich: entame de semaine attendue en baisse, Nestlé verse son dividende

Bourse Zurich: entame de semaine attendue en baisse, Nestlé verse son dividende

Zurich (awp) – La Bourse suisse devrait entamer cette semaine amputée du Vendredi saint sur de légères pertes. La séance sera marquée par Nestlé, le poids lourd étant traité hors dividende de 2,30 CHF par action, ce qui devrait plomber l’indice phare SMI d’une soixantaine de points. Sinon l’activité avant-Bourse est plutôt calme, alors que les indicateurs avancés en provenance des Etats-Unis et d’Asie ne fournissent pas de direction claire pour les places européennes. L’heure est à la prudence, dans l’attente des développements sur le front géopolitique.

Les investisseurs sont à l’affût de nouvelles impulsions. A la fin de la semaine dernière, la détérioration de la situation en Syrie et les données décevantes sur l’emploi US avaient causé quelques remous auprès des détenteurs de capitaux. L’évolution du marché de l’emploi étasunien est mise sur le compte des effets des intempéries plutôt que d’un fléchissement de tendance, temporise un courtier.

A 08h25, le Swiss Market Index (SMI) avant-Bourse compilé par la banque Julius Bär s’étiolait de 0,53% (ou 45,76 points) à 8595,15 points. La plupart des autres valeurs vedettes évoluaient dans le vert.

Le titre Nestlé reculait de 2,18 CHF ou 2,8% dans les échanges avant-Bourse, correspondant peu ou prou à la rémunération de 2,30 CHF qui sera versée aux actionnaires. La pondération du mastodonte veveysan dans l’indice phare de la place zurichoise devrait se traduire par un recul d’une soixantaine de points par ce seul effet. L’indice élargi Swiss Performance Index (SPI), qui ne tient pas compte du traitement hors dividende, ne sera en revanche pas affecté.

A l’instar de Nestlé, le titre du conglomérat industriel Sulzer (-3,0% ou -3,28 CHF), coté au SPI, est également traité hors dividende de 3,50 CHF par action.

Le reste des valeurs vedettes négociées avant-Bourse évoluait dans le vert, le maillot jaune revenant aux cycliques Adecco et ABB, ainsi qu’à la grande banque UBS.

Les poids lourds Novartis et Roche prenaient chacun 0,2%. Le bon de jouissance Roche devrait profiter de données d’études positives pour Alecensa (alectinib) dans l’indication contre le cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC) positif au lymphome anaplasique kinase (ALK). La substance s’est avérée supérieure au crizotinib commercialisé par son concurrent américain Pfizer.

Sur le marché élargi, le groupe LifeWatch semble avoir trouvé un repreneur plus “amical” et intéressant que l’exploitant de cliniques fribourgeois Aevis Victoria. La société zougoise a conclu avec l’américain BioTelemetry un accord de transaction dont les termes prévoient un paiement combiné en espèces et en titres.

Le spécialiste électrique Burkhalter et l’énergéticien Romande Energie ont levé le voile sur leur performance 2016 et comptent relever la rémunération de leurs actionnaires. Alors que Burkhalter est parvenu à améliorer sa rentabilité, Romande Energie a considérablement étoffé son bénéfice, après un résultat grevé par les pertes d’Alpiq en 2015.

mk/uh/buc/fah
romandie

Aller en haut