Accueil / Bourse / Bourse Zurich: le SMI ouvre en hausse, porté par les défensives et les banques

Bourse Zurich: le SMI ouvre en hausse, porté par les défensives et les banques

Bourse Zurich: le SMI ouvre en hausse, porté par les défensives et les banques

Zurich (awp) – La Bourse suisse a ouvert en nette hausse vendredi, contrairement aux indications avant-Bourse. Le SMI a franchi la barre des 8300 points qu’il n’avait pu maintenir la veille. Les défensives et les grandes banques en particulier ont donné l’impulsion au cours de la première demi-heure de négoce.

Du côté des données macroéconomiques, le rapport américain sur l’emploi sera publié en début d’après-midi. Celui-ci pourrait donner des indications quant au rythme du relèvement des taux d’intérêts aux Etats-Unis et par-là même la direction que prendront les marchés des actions ces prochains jours. Les investisseurs pourraient ainsi fixer leur attention, du moins pour l’instant, sur autre chose que la politique du nouveau président Trump, ont commenté les intervenants.

A 9h30, le SMI progressait de 0,61% à 8327,32 points. En dépit de cette avancée, il faut s’attendre à ce que l’indice termine la semaine sur une baisse. Au niveau de cours actuel, le recul est de 0,6% sur une semaine, mais un gain de 1,3% depuis le début de l’année.

Le SLI gagnait 0,45% à 1326,39 points et le SPI 0,51% à 9103,39 points. Parmi les 30 titres les plus importants, 24 étaient en hausse, cinq en baisse et Givaudan était inchangé.

En tête des gagnants figuraient pour une fois les poids lourds défensifs Nestlé et Novartis (+1,0%), tandis que Roche (+0,3%) suivait avec un peu de distance. Ces sociétés n’ont fait l’objet d’aucune nouvelle fondamentale. Nestlé a toutefois eu de la peine dernièrement à se maintenir au rythme du marché. Les titres du secteur pharma étaient dernièrement très volatiles en raison de la nouvelle politique menée par l’administration américaine

Credit Suisse (+1,6%) et UBS (+1,0%) caracolaient en tête des valeurs vedettes. Le titre CS avait pâti hier de la faiblesse des résultats dévoilés par Deutsche Bank et possède ainsi un potentiel de rebond. Les observateurs du marché ont les yeux rivés sur les Etats-Unis. Le président américain Donald Trump devrait signer différents décrets en milieu de journée (heure locale), qui devraient fragiliser les mesures de régulation du secteur financier prises sous l’ère Obama. Julius Bär (-1,2%) n’en profitait pas.

Syngenta (+0,6%) continuait sur sa bonne lancée de la veille. Le titre de l’agrochimiste bâlois a connu une journée faste jeudi, après de nouvelles révélations sur la reprise par ChemChina. Selon une source proche du dossier, la Commission européenne aurait donné son feu vert au rachat du groupe rhénan par le géant chinois. Syngenta publiera ses chiffres annuels la semaine prochaine.

Swatch Group (-0,7% à 351,70 CHF) capte encore l’attention, au lendemain des chiffres 2016. La porteur du groupe biennois a connu un démarrage poussif jeudi matin, avant de terminer la séance dans le rouge. Différents analystes ont ajusté leurs objectifs de cours dans la foulée. La plupart font preuve de prudence. Le concurrent Richemont (-0,1%) s’en sortait légèrement mieux.

A côté de Syngenta, d’autres “blue chips” comme BB (+0,2%), Swisscom (+0,1%) ou Zurich Insurance (+0,1%) publieront leur performance annuelle la semaine prochaine et seront scrutés de près.

Sur le marché élargi, New Venturetec (+8,6%), Highlight&Event (+3,9%) ou SHL (+3,2%) bombaient le torse, tandis que Bucher (-3,2%, commentaire négatif de CS), la Banque nationale suisse (-2,8%) ou Hypo Lenzburg (-1,8%) se repliaient.

uh/tp/fah/fr

zonebourse

Aller en haut