Accueil / Bourse / Bourse Zurich: les indices hésitent dans les premiers échanges

Bourse Zurich: les indices hésitent dans les premiers échanges

Bourse Zurich: les indices hésitent dans les premiers échanges

La Bourse suisse semblait hésiter sur la direction à prendre mercredi matin, les principaux indices passant successivement dans le vert et dans le rouge. Les données internationales sont plutôt mitigées, les marchés américains et tokyoïte semblent s’être accordés une pause la veille après de nouveaux records. En Suisse, la publication des résultats de Swiss Life et Barry Callebaut anime la séance.

Aujourd’hui, les investisseurs s’intéresseront aux stocks de pétrole brut aux Etats-Unis. La France a d’ores et déjà publié un accroissement de son déficit commercial en septembre et l’Espagne un rebond de sa production industrielle sur le même mois.

En Chine, les exportations se sont tassées en octobre (+6,9%), tandis que les importations ont continué de gonfler (+17,2%). L’excédent commercial avec les Etats-Unis a glissé à 26,6 mrd USD, contre 28 mrd en septembre.

Vers 09h32, le SMI prenait 0,04% à 9223,76 points. Le Swiss Leader Index (SLI) était quasiment stable, en baisse de 0,02% à 1500,31 points et le Swiss Performance Index (SPI) avançait de 0,07% à 10’593,13 points. Parmi les trente valeurs vedettes, seize reculaient, douze progressaient et deux (Logitech et SGS) étaient stables.

Swiss Life (+0,4%) a dépassé les attentes à tous les niveaux avec ses résultats sur neuf mois, notamment avec les revenus générés par les primes brutes. L’assureur s’est dit confiant d’atteindre ses objectifs pour l’ensemble de l’année.

Barry Callebaut (-1,5%) a enregistré une solide performance sur son exercice annuel décalé 2016/17, marqué par une forte progression de sa rentabilité. Le dividende s’est avéré nettement plus généreux qu’escompté. La direction confirme et prolonge au passage d’un an ses prévisions à moyen terme. Le directeur financier passera la main au printemps prochain.

Adecco (-0,8%) continuait sa chute après des pertes la veille dans la foulée de ses résultats trimestriels, plombés par un remaniement de portefeuille.

Novartis (+0,3%) a revendiqué un succès de son étude de phase III Monaleesa-7 sur le Kisqali (ribociclib) en combinaison, contre une forme de cancer du sein. Roche (-0,1%) suivait un chemin différent tandis que le troisième poids lourd Nestlé (+0,1%) soutenait légèrement l’indice.

Les valeurs du luxe Swatch et Richemont (chacun +0,5%) avaient le vent en poupe.

Credit Suisse (-0,7%) reculait, tout comme les autres bancaires UBS (-0,4%) et Julius Bär (-0,9).

Clariant (+0,1%) avançait légèrement malgré un abaissement de recommandation à “neutral” de “buy” par UBS. L’action a gagné presque 50% depuis le début de l’année et la stratégie à l’avenir est incertaine, a justifié l’analyste.

Givaudan (+1,5%) s’inscrivait comme le plus grand gagnant, à l’opposé d’Aryzta (-1,0%), qui subissait les plus lourdes pertes.

Sur le marché élargi, Lastminute.com (pas traité) a annoncé le rachat d’Hotelscan, spécialisé dans la comparaison des prix d’hôtels et d’autres types d’hébergements.

AMS (+1,2%) a lancé un nouveau programme de rachat d’actions allant jusqu’à 8% du capital de base. Ascom (+0,2%) progressait légèrement après avoir décroché un contrat de 1,1 mio CHF la veille avec un hôpital aux Pays-Bas.

ol/lk
romandie

Aller en haut