Accueil / Bourse / Bourse Zurich: modeste rebond attendu

Bourse Zurich: modeste rebond attendu

Bourse Zurich: modeste rebond attendu

La Bourse suisse s’acheminait vers une timide progression pour son ultime séance de la semaine. La saison des résultats intermédiaires d’entreprises en Suisse marque une pause et les détenteurs de capitaux concentreront leur attention sur des éléments conjoncturels ou géopolitiques.

Le successeur de Janet Yellen à la tête de la Réserve fédérale américaine (Fed) est désormais connu. Jerome Powell, qui supervisera dès l’an prochain l’institut d’émission états-unien, ne devrait pas révolutionner les politiques menées jusqu’ici par l’actuelle tenante du poste. Le locataire de la Maison Blanche Donald Trump a par ailleurs dévoilé les contours de son grand chambardement fiscal.

Plus près du Vieux continent, la Banque d’Angleterre (BoE) a relevé jeudi pour la première fois depuis la crise financière de 2007 son principal taux directeur. La banque centrale britannique a toutefois prévenu que la normalisation du coût du crédit ne se fera que de manière très graduelle au cours de trois prochaines années.

Les investisseurs lorgnent d’ores et déjà vers la publication des chiffres officiels de l’emploi aux Etats-Unis en octobre, note Mirabaud Securities dans une note matinale.

A 08h16, le préSMI compilé par Julius Bär s’enrobait de 0,09% à 9288,18 points. Les valeurs composant l’indice phare de la place zurichoise affichaient une belle unanimité, grappillant chacune autour de 0,1%.

SGS (+0,1%) poursuit sa moisson de petites société avec le rachat du spécialiste canadien des semences et des sols Biovision Seed Research, 3,4 mio CAD de revenus l’an dernier.

Il fallait remonter au marché élargi pour déceler des variations plus marquées. AMS s’adjugeait ainsi 1,1% dans la foulée des résultats trimestriels convaincants du mastodonte de l’électronique grand public Apple. Le producteur autrichien de semi-conducteurs confirme ainsi une fois de plus la corrélation de son cours aux aléas du géant à la pomme.

Clariant égarait 0,1%, sans indication particulière. Le chimiste de spécialités rhénan demeure embourbé dans une bisbille avec son désormais actionnaire principal, le véhicule de fonds spéculatifs américains White Tale, autour de l’avenir de sa division Plastics and Coatings notamment.

Sulzer (-2,2%) faisait clairement tache. Des courtiers évoquent le placement par son actionnaire principal Renova d’un million d’actions.

jh/ol
romandie

Aller en haut