Accueil / Bourse / Bourse Zurich: ouverture attendue en baisse

Bourse Zurich: ouverture attendue en baisse

Bourse Zurich: ouverture attendue en baisse

La Bourse suisse devrait poursuivre vendredi sur la tendance baissière des précédentes séances, plombée encore par l’escalade verbale entre Washington et Pyongyang. Les principales places européennes ont fini la veille dans le rouge et à Wall Street les trois principaux indices ont signé leur pire séance depuis la mi-mai.

L’indice vedette de la Bourse suisse a franchi jeudi à la baisse le seuil des 9000 points et ne devrait guère remonter ce vendredi. Selon les analystes de Mirabaud Securities, “les indices européens devraient ouvrir en franche baisse ce matin dans le sillage de la clôture des indices américains”.

Depuis plusieurs jours, les tensions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord minent les places financières et les valeurs refuges, dont le franc, ont enregistré un vif regain d’intérêt.

Le président américain Donald Trump n’a pas calmé les esprits et a défendu jeudi avec énergie sa formule controversée de mise en garde à la Corée du Nord, à qui il a promis “le feu et la colère”. Il estimait toutefois qu’elle n’était “peut-être pas assez dure”.

En Suisse, le front des nouvelles d’entreprises était relativement calme. Seules quelques données macroéconomiques internationales pourraient alimenter la séance, notamment le rapport mensuel sur le pétrole de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) et l’inflation en juillet aux Etats-Unis.

A 08h08, le SMI avant-Bourse s’affichait en baisse de 0,28% à 8924,50 points, selon les indications préalables fournies par Julius Bär. L’ensemble des valeurs vedettes devrait ouvrir en repli dans une fourchette entre -0,2% et -0,6%.

Adecco (-0,6%) enregistrait l’une de des plus mauvaises performances. Au lendemain de résultats trimestriels inférieurs aux attentes du marché, Kepler Cheuvreux et S&P Global ont abaissé l’objectif de cours du leader mondial de l’intérim.

Les valeurs du luxe Richemont et Swatch (tous les deux -0,6%) s’inscrivaient également dans le bas du tableau, affectées par le regain de tension sur les marchés.

Les bancaires et financières suivaient la même voie, avec UBS (-0,4%) et Credit Suisse (-0,3%), ainsi que Zurich Insurance (-0,3%). L’assureur, qui a publié la veille des résultats semestriels globalement en ligne avec les attentes, devrait poursuivre sur le léger repli de jeudi.

Les poids lourds n’arrivaient pas à défendre la cote, Nestlé (-0,2%), Novartis (-0,3%) et Roche (-0,2%) pointant vers le bas.

Le marché élargi était plus animé, avec les résultats de Dätwyler, Conzzeta, VZ Holding, Schmolz+Bickenbach et le groupe bancaire Clientis. Ces titres ne disposaient pas d’indications avant-Bourse.

al/jh
romandie

Aller en haut