Accueil / Bourse / Bourses européennes : Les marchés profitent toujours du plan de rachat de la BCE

Bourses européennes : Les marchés profitent toujours du plan de rachat de la BCE

Bourses européennes : Les marchés profitent toujours du plan de rachat de la BCE

Les Bourses européennes ont terminé en hausse vendredi, à l’exception de Milan et de Londres, profitant toujours du vaste plan de rachats d’actifs de la Banque centrale européenne (BCE).
“Les taux bas, l’euro faible et les achats d’obligations de la BCE restent les principaux éléments” qui agitent les marchés, résume Markus Wallner, analyste chez Commerzbank.
Les marchés restent bien orientés à l’issue d’une séance “sans éléments particuliers”, explique Andréa Tuéni, un analyste de Saxo Banque.
Les investisseurs ont eu peu de choses à se mettre sous la dent hormis une chute des prix à la production aux Etats-Unis en février qui a surpris les analystes. Rien dans ces chiffres “ne vient changer notre point de vue que la Fed (banque centrale américaine) abandonnera le terme de +patience+” concernant la remontée de ses taux directeurs lors de sa prochaine réunion la semaine prochaine “avant une remontée en juin”, soulignent les économistes de Capital Economics. L’Eurostoxx 50 a gagné 0,41%. La Bourse de Paris a clôturé au-dessus des 5 000 points (+0,46%), bénéficiant d’un contexte porteur. L’indice CAC 40 a pris 23,13 points à 5 010,46 points, dans un volume d’échanges nourri de 3,8 milliards d’euros.
Sur le terrain des valeurs, ADP a profité (+2,86% à 109,70 euros) de la hausse du trafic des aéroports en février. EDF a reflué de 1,48% à 22,36 euros, tandis qu’Areva a progressé de 1,56% à 9,10 euros. Peugeot (-3,89% à 16,17 euros) et Faurecia (-0,59% à 42,75 euros) ont été pénalisés par un abaissement de leur recommandation. Publicis a quant à lui progressé de 2,33% à 76,26 euros. A Francfort, le Dax a clôturé en hausse de 0,87% à 11 901,61 points, un niveau inédit pour l’indice. Le MDax des valeurs moyennes a lui engrangé 0,85% à 20 857,59 points. Côté valeurs, Commerzbank a bondi de 4,92% à 12,59 euros. Le fabricant de pneus Continental (+2,61% à 225,65 euros) et celui de puces électroniques et semi-conducteurs Infineon (+2,15% à 11,19 euros) ont eux aussi profité de la bonne humeur du marché.
Le géant automobile européen Volkswagen a gagné 2,1% à 240,7 euros. Le cimentier HeidelbergCement est lui resté à l’équilibre (+0,08% à 71,44 euros). Les deux énergéticiens RWE (-1,11% à 23,56 euros) et EON (1,67% à 13,54 euros) ont également terminé à la peine.
La Bourse de Londres a terminé en repli de 0,30%, le secteur de l’énergie souffrant de promesses de baisses tarifaires du Parti travailliste et du recul des cours du pétrole. L’indice FTSE-100 a cédé 20,49 points à 6 740,58 points. SSE a perdu 1,95% à 1 462 pence, Centrica 1,45% à 237,90 pence et National Grid 0,56% à 850,70 pence. Les valeurs pétrolières ont souffert d’une baisse des cours du brut: BP a abandonné 1,78% à 418,25 pence, Royal Dutch Shell (action “A”) 2,01% à 1921,50 pence et BG Group 3,10% à 812,60 pence.
BHP Billiton a cédé 3,20% à 1389,50 pence, Anglo American 2,22% à 1 055 pence et Rio Tinto 1,66% à 2 809,50 pence.
Le secteur du voyage a en revanche été bien orienté: le groupe d’hôtellerie Whitbread a gagné 1,43% à 5 335 pence et le croisiériste Carnival 1,10% à 3 131 pence. A la Bourse suisse, le SMI a progressé de 0,40% à 9 156,02 points. Le laboratoire Actelion a affiché la meilleure performance, s’adjugeant 1,96% à 114,20 francs.
L’horloger Swatch Group a quant à lui poursuivi sur sa lancée, gagnant 1,53% à 437,40 francs au lendemain de sa conférence annuelle.
Transocean, l’opérateur de plateformes pétrolières, a par contre chuté de 4,37% à 13,78 francs, plombé par une chute des cours. La Bourse de Madrid a pris 0,2%, à 11 033,8 points, la banque Sabadell souffrant pour la deuxième séance consécutive.
Banco Sabadell a terminé en recul de 2,24%, à 2,27 euros. Les autres banques ont fini en ordre dispersé: Santander a perdu 0,22%, à 6,43 euros tandis que BBVA a gagné 0,5%, à 9,13 euros. A Lisbonne, l’indice PSI 20 a terminé en hausse de 0,38% à 5 741,51 points, porté par le groupe de grande distribution Jeronimo Martins (+1,59% à 11,15 euros) et l’électricien EDP (+1,09% à 3,44 euros). L’indice a toutefois été freiné par la contre-performance du groupe pétrolier et gazier Galp Energia (-3,55% à 9,39 euros). L’indice AEX de la Bourse d’Amsterdam a grignoté 0,17% à 492,48 points. Les hausses les plus importantes ont été enregistrées par le groupe immobilier français Klépierre, qui a gagné 2,01% à 44,20 euros, et par le fabricant néerlandais de systèmes de lithographie ASML, qui a grimpé de 1,82% à 100,55 euros.
A Bruxelles, l’indice Bel-20 a gagné 0,33% terminant à 3 728,33 points. Le groupe immobilier Cofinimmo a fini en tête (+1,93% à 108,00 euros), suivi par le laboratoire pharmaceutique UCB (+1,52% à 68,90 euros). A l’autre bout de l’indice, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité Elia a cédé 0,92% à 39,31 euros, la plus forte baisse de la séance. A Milan, l’indice FTSE Mib a terminé en baisse de 0.42% à 22 174 points. Parmi les hausses, Fiat Chrysler Automobiles a gagné 4,63% à 15,6 euros et Mediobanca 3,42% à 8,775 euros. Le géant énergétique Eni a lui perdu 4,59% à 15,58 euros après l’annonce d’une réduction de son dividende pour la période 2015-2018.
Autres baisses, Saipem (-5,78% à 9,04 euros) et la Banque MPS (-2,89% à 0,5875 euros).

Ilyas A.
lemaghrebdz.com

Aller en haut