mardi 26 janvier 2021
Accueil / Bourse / Bourses européennes : Les marchés profitent toujours du plan de rachat de la BCE

Bourses européennes : Les marchés profitent toujours du plan de rachat de la BCE

Bourses européennes : Les marchés profitent toujours du plan de rachat de la BCE

Les Bourses européennes ont terminé en hausse vendredi, à l’exception de Milan et de Londres, profitant toujours du vaste plan de rachats d’actifs de la Banque centrale européenne (BCE).
« Les taux bas, l’euro faible et les achats d’obligations de la BCE restent les principaux éléments » qui agitent les marchés, résume Markus Wallner, analyste chez Commerzbank.
Les marchés restent bien orientés à l’issue d’une séance « sans éléments particuliers », explique Andréa Tuéni, un analyste de Saxo Banque.
Les investisseurs ont eu peu de choses à se mettre sous la dent hormis une chute des prix à la production aux Etats-Unis en février qui a surpris les analystes. Rien dans ces chiffres « ne vient changer notre point de vue que la Fed (banque centrale américaine) abandonnera le terme de +patience+ » concernant la remontée de ses taux directeurs lors de sa prochaine réunion la semaine prochaine « avant une remontée en juin », soulignent les économistes de Capital Economics. L’Eurostoxx 50 a gagné 0,41%. La Bourse de Paris a clôturé au-dessus des 5 000 points (+0,46%), bénéficiant d’un contexte porteur. L’indice CAC 40 a pris 23,13 points à 5 010,46 points, dans un volume d’échanges nourri de 3,8 milliards d’euros.
Sur le terrain des valeurs, ADP a profité (+2,86% à 109,70 euros) de la hausse du trafic des aéroports en février. EDF a reflué de 1,48% à 22,36 euros, tandis qu’Areva a progressé de 1,56% à 9,10 euros. Peugeot (-3,89% à 16,17 euros) et Faurecia (-0,59% à 42,75 euros) ont été pénalisés par un abaissement de leur recommandation. Publicis a quant à lui progressé de 2,33% à 76,26 euros. A Francfort, le Dax a clôturé en hausse de 0,87% à 11 901,61 points, un niveau inédit pour l’indice. Le MDax des valeurs moyennes a lui engrangé 0,85% à 20 857,59 points. Côté valeurs, Commerzbank a bondi de 4,92% à 12,59 euros. Le fabricant de pneus Continental (+2,61% à 225,65 euros) et celui de puces électroniques et semi-conducteurs Infineon (+2,15% à 11,19 euros) ont eux aussi profité de la bonne humeur du marché.
Le géant automobile européen Volkswagen a gagné 2,1% à 240,7 euros. Le cimentier HeidelbergCement est lui resté à l’équilibre (+0,08% à 71,44 euros). Les deux énergéticiens RWE (-1,11% à 23,56 euros) et EON (1,67% à 13,54 euros) ont également terminé à la peine.
La Bourse de Londres a terminé en repli de 0,30%, le secteur de l’énergie souffrant de promesses de baisses tarifaires du Parti travailliste et du recul des cours du pétrole. L’indice FTSE-100 a cédé 20,49 points à 6 740,58 points. SSE a perdu 1,95% à 1 462 pence, Centrica 1,45% à 237,90 pence et National Grid 0,56% à 850,70 pence. Les valeurs pétrolières ont souffert d’une baisse des cours du brut: BP a abandonné 1,78% à 418,25 pence, Royal Dutch Shell (action « A ») 2,01% à 1921,50 pence et BG Group 3,10% à 812,60 pence.
BHP Billiton a cédé 3,20% à 1389,50 pence, Anglo American 2,22% à 1 055 pence et Rio Tinto 1,66% à 2 809,50 pence.
Le secteur du voyage a en revanche été bien orienté: le groupe d’hôtellerie Whitbread a gagné 1,43% à 5 335 pence et le croisiériste Carnival 1,10% à 3 131 pence. A la Bourse suisse, le SMI a progressé de 0,40% à 9 156,02 points. Le laboratoire Actelion a affiché la meilleure performance, s’adjugeant 1,96% à 114,20 francs.
L’horloger Swatch Group a quant à lui poursuivi sur sa lancée, gagnant 1,53% à 437,40 francs au lendemain de sa conférence annuelle.
Transocean, l’opérateur de plateformes pétrolières, a par contre chuté de 4,37% à 13,78 francs, plombé par une chute des cours. La Bourse de Madrid a pris 0,2%, à 11 033,8 points, la banque Sabadell souffrant pour la deuxième séance consécutive.
Banco Sabadell a terminé en recul de 2,24%, à 2,27 euros. Les autres banques ont fini en ordre dispersé: Santander a perdu 0,22%, à 6,43 euros tandis que BBVA a gagné 0,5%, à 9,13 euros. A Lisbonne, l’indice PSI 20 a terminé en hausse de 0,38% à 5 741,51 points, porté par le groupe de grande distribution Jeronimo Martins (+1,59% à 11,15 euros) et l’électricien EDP (+1,09% à 3,44 euros). L’indice a toutefois été freiné par la contre-performance du groupe pétrolier et gazier Galp Energia (-3,55% à 9,39 euros). L’indice AEX de la Bourse d’Amsterdam a grignoté 0,17% à 492,48 points. Les hausses les plus importantes ont été enregistrées par le groupe immobilier français Klépierre, qui a gagné 2,01% à 44,20 euros, et par le fabricant néerlandais de systèmes de lithographie ASML, qui a grimpé de 1,82% à 100,55 euros.
A Bruxelles, l’indice Bel-20 a gagné 0,33% terminant à 3 728,33 points. Le groupe immobilier Cofinimmo a fini en tête (+1,93% à 108,00 euros), suivi par le laboratoire pharmaceutique UCB (+1,52% à 68,90 euros). A l’autre bout de l’indice, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité Elia a cédé 0,92% à 39,31 euros, la plus forte baisse de la séance. A Milan, l’indice FTSE Mib a terminé en baisse de 0.42% à 22 174 points. Parmi les hausses, Fiat Chrysler Automobiles a gagné 4,63% à 15,6 euros et Mediobanca 3,42% à 8,775 euros. Le géant énergétique Eni a lui perdu 4,59% à 15,58 euros après l’annonce d’une réduction de son dividende pour la période 2015-2018.
Autres baisses, Saipem (-5,78% à 9,04 euros) et la Banque MPS (-2,89% à 0,5875 euros).

Ilyas A.
lemaghrebdz.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut