Accueil / Tic & Telecoms / Brazzaville abritera une réunion des pays membre de la CEEAC en matière de TIC

Brazzaville abritera une réunion des pays membre de la CEEAC en matière de TIC

Brazzaville abritera une réunion des pays membre de la CEEAC en matière de TIC

Le Ministère des Postes et Télécommunication Léon Juste Ibombo a reçu en audience le 21 novembre 2016 à Brazzaville une délégation de la Communauté Économique des états de l’Afrique Centrale

Le Ministère des Postes et Télécommunication Léon Juste Ibombo a reçu en audience le 21 novembre 2016 à Brazzaville une délégation de la Communauté Économique des états de l’Afrique Centrale (CEEAC) conduite par son secrétaire général adjoint, chef de département de l’intégration socio-culturelle Andrés Edu Mba Mukuy.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’une visite de courtoisie et d’échange d’expérience, en prélude à la réunion des pays membre de la CEEAC, qui se tiendra du 22 au 24 novembre 2016 à Brazzaville. Elle portera l’adoption des projets de lois types relatives aux télécommunications/TIC et à la cybersécurite et du cadre réglementaire d’interconnexion transfrontalière des Etats membres de la CEEAC.

Andrés Edu Mba Mukuy a expliqué que la réunion des experts qui va préparer les textes sur lesquels plancheront les ministres, avant de faire l’observation de la rencontre s’assigne pour ambition fondamentale d’aider les populations d’Afrique Centrale au niveau des couts de la communication.

« Les pays de la sous-région Afrique Centrale ont, chacun d’eux, des textes règlementaires au niveau local, la CEEAC en tant qu’institution qui doit animer tout ce qu’est communautaire, devrait envisager ce qui pourrait faciliter la communication entre les populations de la Communauté. Et la réunion de Brazzaville devrait analyser en profondeur les textes de chaque Etat membre, afin de produire, au finish, des textes qui vont régir le secteur des Télécommunications et des TIC au niveau de la Communauté » a- t-il ajouté.

En amont les experts se réuniront le 22 novembre pour parvenir à un accord qui, en aval, facilitera le travail des ministres, précisément dans la partie segment de haut niveau, prévue le 24 novembre prochain.

Léon juste Ibombo a laissé entendre qu’il sera question pour les ministres des télécommunications des onze Etats d’Afrique Centrale de légaliser les textes qui vont permettre la gestion de la télécommunication dans les Etats de la sous-région Afrique Centrale. Il s’est ensuite incliné devant la diplomatie agissante du chef de l’Etat Congolais, Denis Sassou-N’Guesso qui a rendu possible la tenue de telles assises à Brazzaville.

La cybersécurité désigne l’ensemble des lois, politiques, outils, dispositifs, concepts et mécanismes de sécurité, méthodes de gestion des risques, actions, formations, bonnes pratiques et technologies qui peuvent être utilisés pour protéger les personnes et les actifs informatiques matériels et immatériels (connectés directement ou indirectement à un réseau) des états et des organisations (avec un objectif de disponibilité, intégrité & authenticité, confidentialité, preuve & non-répudiation).

journaldebrazza

Aller en haut