Accueil / Tic & Telecoms / Burkina Faso : L’amélioration des services télécoms, principal chantier de l’Arcep pour la nouvelle année

Burkina Faso : L’amélioration des services télécoms, principal chantier de l’Arcep pour la nouvelle année

Burkina Faso : L’amélioration des services télécoms, principal chantier de l’Arcep pour la nouvelle année

Dans une interview accordée au journal Le Pays, Mathurin Bako, le président de l’Autorité de régulations des communications électroniques et des postes (Arcep) a laissé entendre que l’institution compte faire de 2015 une année dédiée à l’amélioration du taux de pénétration de la téléphonie au Burkina Faso. Pour y arriver, elle compte sévir plus durement sur les opérateurs télécoms, conformément aux instructions du Premier ministre, Yacouba Isaac Zida.

L’objectif recherché à long terme est un développement du secteur télécom, à travers l’amélioration de la couverture réseau et de la qualité des services Internet et voix, pour une contribution efficace à l’économie nationale. Plus le secteur produira des richesses générées par l’augmentation du volume de consommation des services télécoms sur des réseaux amélioré, plus le pays enregistrera des revenus croissants qui feront grimper son produit intérieur brut.

Pour faire grimper d’un cran le niveau de qualité des services, l’Arcep envisage d’ailleurs une attribution des licences de quatrième génération (4G) . « Nous avons proposé au gouvernement d’attribuer des licences à certaines personnes qui sont prêtes à mettre en œuvre des liaisons internationales pour améliorer la connectivité de notre pays (…) Cela permettra d’augmenter par la même occasion la bande passante internationale de notre pays », a indiqué Mathurin Bako. Actuellement c’est l’Office national des télécommunications Onatel qui supporte seul les charges relatives à la bande passante internationale.

agenceecofin.com

Aller en haut