Accueil / Mines & Energies / Burkina Faso : « TK COIN », la monnaie digitale des miniers

Burkina Faso : « TK COIN », la monnaie digitale des miniers

Burkina Faso : « TK COIN », la monnaie digitale des miniers

 

Engagée dans l’artisanat minier et à petite échelle responsable, la société Barksanem™ et sa société sœur Barksanem™ (BSM™) Inc., localisée à Houston au Texas, viennent d’acquérir des droits d’utilisation d’une monnaie digitale non-cryptée et non spéculative. La société vient de procéder au déploiement d’une monnaie digitale visant à améliorer les conditions de vie des micro-collectivités minières dénommé TK COIN.

 

En effet, selon les responsables de la société, grâce à la digitalisation de sa chaine d’approvisionnement en minerai, BSM™ est en capacité de créer une monnaie digitale, le TK COIN, conforme aux réglementations bancaires et convertible avec d’autres devises.

Ce système non seulement sécurise la chaine d’approvisionnement par le traçage du minerai, mais parallèlement aide aussi à lutter contre la fraude par l’enregistrement et la digitalisation de chaque gramme d’or extrait des sites miniers.

 

De plus, la digitalisation renforce la sécurité des artisans miniers en leur proposant des applications mobiles de gestion des transactions pouvant remplacer l’utilisation du cash ont -ils précisé.

 

Toutefois, la société déploie des technologies innovantes de traçage des métaux précieux, tout en participant au développement des micro-collectivités. Elle se base pour cela sur l’approche de la monétarisation qui, consiste à transformer la production de minerai en monnaie digitale, compatible avec de nouveaux services.

 

En outre, en optimisant la valorisation de l’intégralité de la chaine d’approvisionnement par le traçage, la sécurisation et la digitalisation, cette monnaie permet de réduire les coûts de transaction par la monétarisation des ressources universelles et naturelles.

 

 

Barksanem™ est une société minière de droit burkinabé créée en 2011. La constitution de la société Barksanem™ (BSM™) se fonde sur des constats de terrain et sur une vision précise du développement durable des territoires, en phase avec les enjeux de transformation décrits dans diverses chartes internationales.

 

Balguissa Sawadogo

/Ecodafrik.com

Aller en haut